Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) La BOK maintient le taux d'intérêt directeur à 1,5%

Actualités 16.02.2016 à 15h59

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a maintenu ce mardi sa position attentiste pour un autre mois en gelant le taux d’intérêt directeur de février au niveau historiquement bas de 1,5% pour le huitième mois consécutif.

Comme largement anticipé, la banque centrale n’a pas modifié le taux depuis juillet dernier après quatre abaissements en moins d’un an dans le cadre des efforts pour aider à soutenir la croissance de la quatrième économie d’Asie.

Cette décision intervient toutefois dans un contexte d’appels croissants pour un nouvel abaissement du taux comme l’économie du pays et ses exportations poursuivent leur ralentissement.

Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a fait allusion à un possible abaissement à l’avenir, tout en notant qu’une décision précipitée pourrait entraîner plus d'effets négatifs que d’effets positifs sur l’économie locale.

«Je partage l'évaluation selon laquelle nous avons une marge de manœuvre pour une nouvelle baisse du taux», a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

«Cela dit, il y a toujours des effets positifs et négatifs suite à un changement de taux et compte tenu de la situation actuelle où les incertitudes extérieures sont élevées, les effets positifs d’un changement de taux restent incertains alors que les effets négatifs sont bien prévisibles», a ajouté le patron de la banque centrale.

Lee a noté que la décision d’aujourd’hui de geler le taux de référence n’a pas été prise à l’unanimité. L’un des sept membres du Comité de politique monétaire de la BOK a plaidé pour un abaissement du taux de 0,25 point de pourcentage.

Les exportations, principal moteur de croissance économique de la Corée, ont plongé de 18,5% sur un an en janvier, la plus forte baisse en six ans. Les expéditions ont diminué tous les mois depuis le début de l’année dernière.

L’augmentation des prix à la consommation s’est également ralentie de la manière la plus nette en trois mois en affichant seulement une progression de 0,8% sur un an le mois dernier.

Le Comité de politique monétaire a prévu que l’économie coréenne continuerait à progresser grâce à la demande intérieure.

«Le comité prévoit que l’économie locale poursuivra sa reprise à l’avenir en s’appuyant sur les activités de la demande intérieure mais maintient son évaluation selon laquelle la situation économique extérieure alimente les incertitudes sur la croissance», a-t-il expliqué dans un communiqué de presse.

La banque centrale a également souligné la nécessité de surveiller les sorties de capitaux sur fond d’endettement croissant des ménages.

«Influencés par l’instabilité du marché boursier mondial et les ventes continues des étrangers, les prix des actions ont reculé et le won coréen s’est affaibli face au dollar américain… Les prêts contractés par les ménages auprès des banques, dirigés par les crédits immobiliers, continuent à s’accroître pour atteindre un niveau dépassant largement celui de ces dernières années», a-t-il observé.

Lee a par ailleurs noté que les récentes provocations militaires de la Corée du Nord auraient un impact limité sur les sorties de capitaux étrangers même si de nouvelles provocations pourraient toucher durement l’économie locale.

«Nous ne pouvons pas écarter la possibilité de voir les risques liés à la Corée du Nord se développer de manière très différente qu'avant s’ils sont combinés avec d’autres facteurs extérieurs. La BOK surveillera étroitement cette possibilité et prendra les mesures nécessaires en cas de besoin», a dit Lee.

La décision du Comité de politique monétaire d’aujourd’hui est conforme au sondage qui avait été effectué par Yonhap Infomax, le bras financier de l'agence de presse Yonhap. Tous les 10 économistes interrogés avaient prévu le statu quo du taux de référence.

Selon le sondage, cinq des 10 économistes ont tablé sur une nouvelle réduction du taux le mois prochain alors que huit d’entre eux ont prévu que la banque centrale procéderait à un abaissement d’ici fin juin.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page