Go to Contents Go to Navigation

Séoul a suspendu 17 échanges intercoréens depuis l’essai nucléaire de Pyongyang

Actualités 17.02.2016 à 09h18

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) -- Le gouvernement a suspendu pas moins de 17 demandes d’échanges intercoréens civiques depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier dernier, selon un officiel du ministère de l’Unification.

Ces demandes concernent des contacts intercoréens, des visites au Nord et des expéditions de matériels. Le responsable du gouvernement a indiqué que «la situation actuelle n’est pas propice au dialogue ou à la coopération à la vue de l’essai nucléaire et du tir de missile à longue portée».

Le 7 janvier dernier, le ministère de l’Unification a annoncé la suspension temporaire des échanges intercoréens et des aides au Nord dans le cadre des mesures de sanction contre l’essai nucléaire nord-coréen.

Malgré l’avertissement de suspension, la Corée du Nord a effectué un lancement de fusée, soupçonné par la communauté internationale d’être un essai de missile balistique intercontinental, le 7 février dernier. Des experts sur les affaires nord-coréennes estiment que ce genre de restriction des échanges intercoréens civiques ne sera pas levé pendant quelques temps.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page