Go to Contents Go to Navigation

Le déploiement du F-22 Raptor braque Kim Jong-un

Actualités 17.02.2016 à 10h25

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) -- Quatre chasseurs furtifs américains F-22 Raptor seront déployés aujourd’hui en Corée du Sud, pour semble-t-il une démonstration de force visant directement le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et son entourage.

Ce chasseur furtif est une arme redoutable dans l’air qu’aucun avion de chasse au monde ne peut battre. Une performance justifiée par plusieurs simulations de combat aérien avec différents avions de chasse qui ont été effectuées aux Etats-Unis dans le passé.

Le F-22 est un avion qui dispose d’un radar AESA (Active Electronically Scanned Array) pour cibler les avions ennemis à 250 km de distance. Une vitesse de croisière supersonique (supercroisière) peut être atteinte sans recours à la postcombustion, une fonctionnalité retrouvée sur le Rafale de Dassault Aviation et le Concorde.

De plus, les armements de l’avion varient entre air-air et air-sol avec des AIM-9, AIM-120 ou GBU-21 pour les bombardements au sol. Le F-22 peut également transporter des armes nucléaires et son envoi en Corée du Sud par les Etats-Unis veut vraisemblablement montrer la capacité d’attaque du cœur de Pyongyang en cas d’urgence tout en évitant les moyens de détection de la Corée du Nord.

Le déploiement de ces avions de chasse stationnés à Okinawa, au Japon, pour la péninsule coréenne ne nécessite que deux heures de vol. Les Etats-Unis ont déployé le sous-marin à propulsion nucléaire USS North Carolina (SSN 777) le 16 février dernier et projettent d’introduire le porte-avions USS John C. Stennis (CVN-74) pour les exercices militaires sud-coréano-américains Key Resolve et Foal Eagle prévus le mois prochain.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page