Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Virus Zika : une campagne de contrôle des moustiques va être lancée

Actualités 17.02.2016 à 15h57

SEOUL/SEJONG, 17 fév. (Yonhap) -- Le gouvernement projette de lancer dans les mois prochains une vaste campagne nationale de contrôle des moustiques pour combattre les éventuelles infections au virus Zika menaçant le pays, a annoncé ce mercredi le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Ce dernier a fait part de son plan de renforcer la surveillance sur les moustiques pouvant répandre le virus sur le territoire national, en vérifiant les zones à forte concentration et en offrant une formation spéciale au personnel concerné dès le mois de mars pour des actions de prévention.

La Corée du Sud n’a pour le moment pas enregistré de cas de Zika. Le gouvernement a souligné que le moustique tigre pouvait être un vecteur du virus et que donc les efforts se concentreraient sur cet insecte. Le tigre moustique devient très actif aux alentours de mai.

«Un total de 39 zones pouvant attirer un grand nombre de moustiques seront sous observation entre mars et octobre», a-t-il été précisé. Cela correspond à 17 de plus par rapport à l’année dernière. A noter que les mesures de contrôle commençaient généralement à être appliquées en avril seulement dans le passé.

Le 29 janvier, Séoul a déclaré officiellement le virus Zika comme une maladie infectieuse, alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété «une urgence de santé publique de portée mondiale» après sa progression rapide dans plusieurs pays d’Amérique latine.

Bien qu’il puisse s’avérer mortel dans certains cas, le virus Zika n’entraîne souvent que des symptômes légers comme de la fièvre, des douleurs aux articulations et muscles, des maux de tête et des yeux rouges. Chez les bébés, il peut provoquer la microcéphalie, une anomalie de la croissance de la boîte crânienne avec un diamètre de la tête inférieur à la normale.

<YNAPHOTO path='C:/YNA/YNACLI~1/Down/Article/AFR20160217002300884_01_i.jpg' id='' title='' caption='Jung Ki-suk, le directeur des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), annonce à Séoul le 17 février que le gouvernement lancera bientôt un grand plan national de contrôle des moustiques pour empêcher l'entrée dans le pays du virus Zika. Les efforts se concentreront sur le moustique tigre qui favorise la transmission de cet arbovirus.'/>

Le ministère a ajouté que des mesures seraient prises pour mieux contrôler les voyageurs en provenance de pays atteints par l’épidémie de Zika. Tous les avions et bateaux devront fournir des documents prouvant que des insecticides ont été pulvérisés une heure avant le départ des pays où des cas ont été confirmés.

Les personnes arrivant de l’un des 31 pays où le virus a fait son apparition ne pourront faire don de leur sang pendant une durée d’au moins un mois et les femmes ayant voyagé dans les pays affectés devront éviter de tomber enceinte dans un avenir proche.

Parmi les pays touchés, le Brésil a rapporté 5.079 cas suspects au cours des dernières semaines, dont 41 de microcéphalie liés à cet arbovirus. En Corée, les personnes ressentant des symptômes du virus Zika peuvent appeler au 109 les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC) pour un examen médical.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page