Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Accroissement des entreprises nord-coréennes de l’électricité et de l’alimentation

Actualités 19.02.2016 à 09h13

SEOUL, 19 fév. (Yonhap) -- Le nombre d'entreprises nord-coréennes du secteur de l’électricité et de l’alimentation a augmenté ces vingt dernières années tandis que les secteurs de l’industrie lourde et de la chimie se sont contractés, d’après les études effectuées par l’Institut coréen d’économie industrielle et de commerce (KIET).

Le rapport intitulé «Changement dans les entreprises nord-coréennes de l’industrie et politique industrielle récente de la Corée du Nord» a montré que la part des entreprises nord-coréennes dans le secteur de l’électricité a crû de 3,4% en 1995 à 9,3% en 2015. La part des entreprises de l’alimentation est passée de 13,7% à 18,1% au cours de la même période.

Les études sont basées sur l’analyse de documents extraits des rapports des médias, notamment du quotidien du Parti du travail, le Rodong Sinmun. Le rapport a indiqué que 1.364 entreprises sur un total de 2.555, à la date de 1995, n’avaient pas été identifiées l’an dernier alors que 1.780 nouvelles entreprises ont été identifiées depuis lors, signe de la croissance industrielle dans le pays.

L’année dernière, le nombre d'entreprises nord-coréennes en activité s’est élevé à 2.971. L’accroissement du nombre d' entreprises du secteur de l’électricité est dû à la construction successive de centrales électriques de petite et moyenne tailles depuis la fin des années 1990.

Concernant la croissance du secteur de l’alimentation, malgré le recul de l’industrie légère de 43,7% en 1995 à 42,8% en 2015, le rapport a expliqué que «le régime nord-coréen a placé une priorité absolue à l'approvisionnement en nourriture pour le peuple», «la construction d'usines agroalimentaires et de fabriques de champignons s'est accélérée en Corée du Nord.»

La part de l’industrie des minerais a augmenté au cours de la même période, de 10,8% à 12,3%, tandis que les industries lourde et de la chimie ont reculé de 42,1% en 1995 à 35,2% en 2015. A Pyongyang, la part de l'industrie agroalimentaire a grimpé de 25,7%, suivie de celle du textile (21,7%) puis de la chimie (17,8%).

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page