Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Kaesong : le gouvernement annonce les mesures de soutien aux entreprises

Actualités 19.02.2016 à 14h26

SEOUL, 19 fév. (Yonhap) -- Le gouvernement a annoncé ses mesures de soutien aux entreprises installées au parc industriel de Kaesong en Corée du Nord, où les activités ont été interrompues après le tir de la fusée nord-coréenne du 7 février. Ces mesures se résument à un soutien financier, à l’extension du quota des employés étrangers et à la réduction du coût de location de nouvelles usines en Corée du Sud.

L’équipe spéciale du gouvernement a tenu aujourd’hui sa 3e réunion et a décidé des mesures de soutien aux 124 entreprises qui subissent les conséquences de la suspension du parc industriel intercoréen. Dans le cadre des sanctions contre la Corée du Nord, le gouvernement a suspendu le 10 février dernier les opérations à Kaesong. Le Nord a annoncé le lendemain la fermeture du parc.

Lee Suk-joon, le chef du Bureau de coordination de la politique du cabinet du Premier ministre, qui a dirigé cette réunion, a noté que «quelque 291 complaintes des entreprises ont été reçues et 133 ont été immédiatement résolues et pour les autres, nous allons travailler avec les ministres concernés pour trouver une solution.»

Le gouvernement permettra aux entreprises d'embaucher plus de 40% de travailleurs étrangers en plus de la limite. Le gouvernement mettra à leur disposition les usines actuellement vides dans les 14 centres de l’industrie de la connaissance et leur loyer pendant la première année sera gratuit, puis réduit de 50% pendant deux ans.

Les entreprises bénéficieront également d'une exemption de contrôle fiscale et d'une réduction des coûts de la couverture sociale. Il est aussi à noter que le gouvernement accordera aux petites et moyennes entreprises un soutien financier partiel pour l’achat d'un terrain (30%) et d' équipements (14%).

Avec cette suspension et le retrait du personnel sud-coréen du parc industriel conjoint de Kaesong, les dégâts subis par les 124 entreprises dépasseraient largement les 1.000 milliards de wons (soit environ 726,5 millions d’euros). La perte lors de la suspension de 160 jours en 2013 juste après le 3e essai nucléaire nord-coréen a été estimée à 1.050 milliards de wons.

Le parc industriel intercoréen de Kaesong, à proximité de la frontière entre les deux Corées, est un symbole de l'amélioration des relations intercoréennes au début des années 2000. Quelque 54.000 Nord-Coréens ont travaillé dans cette zone de coopération économique intercoréenne. Les entrepreneurs réclament une indemnisation suffisante et promettent de faire appel à la justice s'ils n'obtiennent pas satisfaction.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page