Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Perquisition chez Volkswagen Korea pour son plan de rappel insuffisant

Actualités 19.02.2016 à 16h34

SEOUL, 19 fév. (Yonhap) -- Le Parquet a annoncé ce vendredi avoir perquisitionné des bureaux de la filiale locale du groupe automobile allemand Volkswagen, accusé de n'avoir pas fourni de documents suffisants concernant son plan de rappel ordonné par le gouvernement suite à la tricherie sur les émissions.

Le Parquet central du district de Séoul a déclaré avoir saisi des disques durs, des documents sur les émissions de voitures de Volkswagen et des lettres échangés avec le siège social du constructeur automobile en Allemagne.

En janvier, le ministère sud-coréen de l'Environnement a porté plainte contre le PDG de Volkswagen Korea auprès du Parquet pour n'avoir pas fourni de documents suffisants liés à son plan de rappel concernant environ 125.000 voitures dont les émissions ont été truquées.

En novembre, le ministère avait ordonné à Volkswagen de rappeler les voitures dont les émissions ont été manipulées au moyen d'un logiciel. Le constructeur automobile a été aussi requis de fournir des informations sur les moyens qu’il compte mettre en place pour maintenir la consommation en carburant après la suppression du dispositif.

En vertu de la loi coréenne, ceux qui ne se conforment pas à l'ordre de rappel sont passibles d'une peine de prison de cinq ans ou d'une amende pouvant atteindre 30 millions de wons (24.200 dollars).

Le Parquet a également annoncé son intention de convoquer des responsables de l'entreprise après avoir analysé les objets saisis.

Volkswagen Korea a fait part de son intention de coopérer pleinement avec le Parquet et le gouvernement sud-coréens, tout en promettant de travailler d’arrache-pied en vue de rappeler les voitures en question le plus rapidement possible. La société avait dit plus tôt que le rappel pourrait commencer au cours de la première moitié de cette année.

«Nous travaillons avec le ministère de l’Environnement depuis que nos ingénieurs s’y sont rendus récemment pour expliquer le plan de rappel. Notre priorité est de réduire au minimum les inconvénients en rappelant les voitures le plus rapidement possible», a souligné un responsable de Volkswagen Korea.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page