Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Exercices conjoints de pénétration sur le sol nord-coréen par les marines

Actualités 21.02.2016 à 15h06

SEOUL, 21 fév. (Yonhap) -- Durant les exercices conjoints entre les marines sud-coréenne et américaine, Ssangyong, prévus le mois prochain, les deux marines renforceront leurs exercices de pénétration sur le sol nord-coréen, l’étape suivante des exercices de débarquement.

Un responsable des autorités militaires a confirmé ce dimanche que «les exercices conjoints entre les marines américaine et sud-coréenne, Ssangyong, qui auront lieu le mois prochain renforceront les exercices d’opération à l'intérieur du territoire par rapport aux années passées».

Il s'agit de pressions militaires plus fortes que dans le passée contre le Nord à la vue de ses provocations récentes, notamment le quatrième essai nucléaire du 6 janvier dernier et le tir de fusée du 7 février dernier, soupçonné d'être un essai de missile balistique intercontinental (ICBM) par la communauté internationale. Les exercices conjoints des marines sur le sol visent à avancer vers les sites essentiels nord-coréens après un débarquement sur les côtes nord-coréennes.

La durée de ces exercices de pénétration du sol nord-coréen sera doublé pour ces exercices des marines alors que des avions hybrides de transport à décollage et atterrissage verticaux de la marine américaine seront déployés pour ces exercices.

Quelque 10.000 soldats sud-coréens et 7.000 soldats américains des marines prendront part à ces exercices militaires Ssangyong, les plus grands depuis 2012. Pour soutenir ces exercices, le navire d’assaut amphibie et furtif USS New Orleans (LPH-11) viendra en Corée du Sud.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page