Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le quotidien officiel nord-coréen abreuve Park de jurons

Actualités 21.02.2016 à 16h30

SEOUL, 21 fév. (Yonhap) -- Le quotidien officiel du Parti du travail nord-coréen, Rodong Sinmun, a consacré une page de son édition du dimanche 21 février à des jurons à l’égard de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye.

Sur la sixième page de l’édition d’aujourd’hui, le quotidien nord-coréen a placé un article de l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) de 13.000 mots, intitulé «Une catastrophe sans numéro à jeter dans la boîte à ordures le plus vite possible» et rempli de paroles blasphématoires et de jurons contre Park.

Dans l’article, les expressions innommables sont abondantes contre Park, «une vieillie devenue gâteuse, une traître portant une jupe voire une mante immorale» sous prétexte de rapporter «les opinions foudroyantes des citoyens du pays» contre le Sud.

Les chapôs dans l’article présentent également ce genre d’injures, «un cri de chienne hâtive surprise par les explosions de la bombe H». Il est aussi mentionné qu’«il est tout à fait pertinent de désigner Park Geun-hye comme une chienne folle de la Maison-Bleue qui a perdu le sens des quatre points cardinaux».

Dans une partie qui lui fait porter la responsabilité de la reprise de la guerre psychologique par haut-parleurs dans les régions frontalières, le quotidien n’a pas hésité à la décrire comme «une traître porteuse de jupe, pire que son père».

Malgré les tensions intercoréennes causées par l’essai nucléaire nord-coréen notamment, il est rare de voir ce genre d’injures et de jurons envers un chef d’Etat sud-coréen dans le quotidien Rodong Sinmun.

Face à ces propos innommables, le gouvernement de Séoul a immédiatement demandé au Nord «l’arrêt des offensives blasphématoires» et l’expression de regrets profonds. Le ministère de l’Unification a affiché sa position sous la forme d’un dossier en disant que «la Corée du Nord doit tenir compte de la réalité et d’arrêter les jurons et les chicanes alors que la communauté internationale s’unit pour sanctionner les menaces nord-coréennes».

Le ministère de l’Unification a noté que «le gouvernement a pris la décision de suspendre totalement le parc industriel de Kaesong pour ne pas être abusé pour le développement nucléaire et de missiles nord-coréens dans un contexte où la Corée du Nord répète les essais nucléaires et les tirs de missiles à longue portée».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page