Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul va mesurer le niveau de sonorité des haut-parleurs nord-coréens

Actualités 22.02.2016 à 15h49

SEOUL, 22 fév. (Yonhap) -- L'armée projette de déterminer le degré de sonorité des diffusions de la propagande anti-sud-coréenne menée par la Corée du Nord à travers les haut-parleurs, a déclaré ce lundi un officiel de Séoul, alors que les résidents du front se plaignent des effets de la guerre psychologique intercoréenne qui dure depuis environ deux mois.

Juste après l'essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, Séoul a repris sa campagne de propagande par haut-parleurs le long de la frontière intercoréenne en représailles, en diffusant des messages critiques envers le régime nord-coréen et le leader Kim Jong-un.

En réponse, Pyongyang a également recommencé ses diffusions par haut-parleurs en direction du Sud bien que les haut-parleurs nord-coréens soient fait pour créer un grand bourdonnement et pas vraiment pour diffuser des messages politiques compréhensibles en raison de la basse qualité des appareils et de l’alimentation électrique insuffisante.

Suite au lancement de fusée à longue portée le 7 février, que la Corée du Sud et ses alliés ont dénoncé comme un tir de missile à longue portée, Séoul a accru la guerre psychologique tactique contre Pyongyang. Alors que les diffusions jours et nuits se poursuivent depuis environ deux mois, elles sont devenues la principale source d'irritation des résidents des zones frontalières.

«Alors que des plaintes ont été déposées par les résidents en première ligne pour les diffusions de propagande anti-sud-coréenne par haut-parleurs, (Séoul) a décidé de mesurer le niveau réel des bruits des haut-parleurs du Nord», a indiqué un officiel militaire.

L'officiel a fait savoir que l'armée enverra une équipe d'inspection dans les villages frontaliers bientôt, avant d'établir des contre-mesures. Des sources ont dit que l’équipe examinera aussi si les haut-parleurs sud-coréens sont également responsables ou non des plaintes concernant les bruits.

«Si nos diffusions par haut-parleurs causent des inconforts aux résidents, nous pourrions envisager de les déplacer dans des lieux appropriés», a dit l'officiel. La Corée du Sud «projette de commencer des discussions sur les moyens d'aider à diminuer les inconforts des résidents», a dit Moon Sang-gyun, porte-parole du ministère de la Défense, à un briefing sur ce sujet.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page