Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le THAAD pourrait détruire les relations entre Séoul et Pékin, selon l'ambassadeur chinois

Actualités 23.02.2016 à 18h01

SEOUL, 23 fév. (Yonhap) -- L'ambassadeur de la Chine en Corée du Sud Qiu Guohong a averti ce mardi que le déploiement du système de défense antimissile américain THAAD en Corée du Sud pourrait mettre en péril les relations entre la Séoul et Pékin.

«La Chine s'oppose très fermement au déploiement du THAAD», a déclaré l'ambassadeur lors de sa rencontre avec Kim Jong-in, président par intérim du principal parti de l'opposition, le Minjoo, à l'Assemblée nationale.

La venue du THAAD «pourrait détruire en un instant les relations bilatérales», a-t-il assuré à son interlocuteur.

La Chine craint que le radar qui équipe le THAAD puisse surveiller ses installations militaires. Séoul et Washington assurent que le système ne serait utilisé qu'à des fins défensives.

La Chine est le premier partenaire commercial de la Corée du Sud, les échanges commerciaux entre les deux nations ayant atteint 290,5 milliards de dollars en 2015. Des millions de touristes voyagent entre les deux pays chaque année.

Les propos de l'ambassadeur chinois viennent contredire la déclaration faite hier par le ministre des Finances Yoo Il-ho, selon qui le déploiement du THAAD aurait un impact limité sur le commerce avec la Chine.

Le diplomate chinois a de plus fait savoir qu'une résolution contre la Corée du Nord aurait déjà été adoptée s'il n'était pas question de la venue du système américain en Corée du Sud. Séoul et Washington comptent sur la Chine afin d'adopter une résolution «définitive» contre Pyongyang au Conseil de sécurité des Nations unies.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page