Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington et Pékin font état de progrès importants dans les négociations sur les sanctions contre Pyongyang

Actualités 24.02.2016 à 09h46

WASHINGTON, 23 fév. (Yonhap) -- Les Etats-Unis et la Chine ont fait des progrès importants dans les négociations en vue d’adopter une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies pour imposer des sanctions à la Corée du Nord après ses récents tests nucléaire et balistique, ont fait savoir ce mardi le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue chinois Wang Yi.

«Je voudrais vous dire que des progrès importants ont été réalisés dans les consultations et nous nous penchons sur la possibilité de trouver une entente sur l’ébauche de la résolution et de l’adopter dans un avenir proche», a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse conjointe tenue après sa réunion avec Kerry.

«Une fois qu’elle aura été adoptée, nous pourrons efficacement limiter le programme de la RPDC», a-t-il poursuivi. RPDC est l’acronyme du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Kerry a déclaré qu’une proposition de résolution «est actuellement en train d'être évaluée par nos équipes de Pékin et de Washington».

«Le fait qu’elle soit arrivée à une phase où elle est évaluée est très significatif. Nous avons réalisé des progrès significatifs. C’est très constructif. Si elle est adoptée, elle ira sans doute au-delà de tout ce que nous avons adopté précédemment», a-t-il noté.

Les propos de Kerry et Wang laissent espérer que le Conseil de sécurité adoptera une nouvelle résolution de sanctions au plus tôt cette semaine. Ni Kerry ni Wang n’a donné de détails sur les éventuels contenus de la nouvelle résolution.

Wang a noté que la Chine et les Etats-Unis se sont accordés à dire qu'ils n'accepteront les programmes de missiles du Nord ni reconnaîtront Pyongyang comme un Etat doté d'armes nucléaires. Il a cependant mis l'accent sur l'importance du dialogue et a renouvelé son appel pour des discussions en vue d'un accord de paix avec Pyongyang parallèlement aux négociations sur la dénucléarisation.

«Nous avons mis en avant une proposition de base : poursuivre deux voies parallèles pour continuer le dialogue et aller vers un accord de la paix», a déclaré Wang. «La Chine considère l’approche à deux voies comme la plus raisonnable : aborder la dénucléarisation tout en se penchant sur les inquiétudes des parties concernées.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page