Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les sanctions contre le Nord pourraient interrompre le projet Rajin-Khasan

Actualités 25.02.2016 à 20h17

MOSCOU, 25 fév. (Yonhap) -- Les chemins de fer russes (RZD) ont dit ce jeudi qu'ils se pourraient voir contraints de suspendre le projet logistique Rajin-Khasan avec la Corée du Nord après l'adoption de la nouvelle résolution contre Pyongyang.

L'entreprise a indiqué qu'elle agira selon la position du gouvernement russe sur les sanctions contre la Corée du Nord, laissant entendre que le projet Rajin-Khasan pourrait être suspendu si la résolution le demande et que Moscou l'autorise.

Ce projet cherche à faire de la ville portuaire nord-coréenne de Rajin, située dans le nord-est du pays, un centre logistique en la reliant au chemin de fer transsibérien russe. Il permettrait aussi de transporter du charbon russe en Corée du Sud via la Corée du Nord. Trois envois de charbon russe sont parvenus en Corée du Sud après avoir transité par la ville nord-coréenne de Rajin lors d'essais effectués après qu'un tronçon de voie ferrée de 54km entre Rajin et Khasan en Russie a été reconnecté en 2014.

Le projet a déjà subi un coup dur après l'annonce par Séoul de la suspension de toute coopération économique avec la Corée du Nord trois jours après que le pays a dit avoir mis en orbite un satellite le 7 février.

RZD a fait savoir que ses partenaires sud-coréens ne se sont pas encore officiellement désengagés du projet entre les trois nations, mais s'est dit conscient de la récente décision de Séoul d'interrompre les échanges avec Pyongyang.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page