Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Lancement d’un service d'audioguide en coréen au Nagasaki Peace Museum

Actualités 29.02.2016 à 10h23

SEOUL, 29 fév. (Yonhap) -- Seo Kyung-duk, professeur coréen de l’université féminine Sungshin et spécialiste de la promotion de l’image de la Corée du Sud, a fait savoir ce lundi qu’il a fait don de 10 dispositifs d’audioguide en langues coréenne et japonaise au Oka Masaharu Memorial Nagasaki Peace Museum.

Ces audioguides présenteront dans ces deux langues le travail forcé infligé à l'époque coloniale à des Coréens sur l'île de Hashima, récemment inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), l’esclavage sexuel du Japon lors de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que le massacre de Nankin.

En août dernier, Seo avait fourni au même musée 15.000 brochures en coréen, anglais et japonais, imprimées grâce à des fonds collectés en ligne.

Les dons font partie d’un projet lancé par le professeur et destiné à soutenir les mémoriaux construits par les Japonais dans le but de faire connaître les crimes commis dans le passé.

Ce musée a été établi en 1995 en mémoire d’Oka Masaharu, un pasteur qui a consacré sa vie à dénoncer les attitudes irresponsables des Japonais vis-à-vis des crimes de guerre.

«La situation est très difficile comme ces installations sont gérées par des entités privées avec des fonds collectés et en bénévolat», a fait remarquer Seo. «J’ai lancé ce projet après avoir été impressionné par leurs efforts pour faire connaître aux descendants l’histoire exacte, contrairement au gouvernement japonais qui tente de la déformer.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page