Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Park ordonne à l'armée de redoubler de vigilance face aux menaces nord-coréennes

Actualités 24.03.2016 à 11h53

SEOUL, 24 mars (Yonhap) -- La présidente Park Geun-hye a ordonné ce jeudi à toutes les forces militaires de redoubler de vigilance sur fond de rhétorique belliqueuse de Pyongyang. Le commandement suprême de l’Armée populaire de Corée (KPA) du Nord a cité hier le bureau présidentiel comme la première cible de ses attaques dans un communiqué d’importance.

La chef de l’Etat a ordonné à l’armée de «redoubler de vigilance dans tout le pays de sorte à empêcher le moindre problème d’affecter la sécurité du peuple» et de «se tenir totalement prête à faire face activement aux provocations téméraires de la Corée du Nord», a déclaré le conseiller aux relations publiques Kim Sung-woo. De même, elle a appelé la population à prendre toutes les précautions pour faire face à toute éventualité .

Hier, la Corée du Nord a réagi de manière virulente aux exercices d’attaque chirurgicale contre les principales installations nord-coréennes récemment effectués par l’armée de l’air sud-coréenne. Le communiqué du commandement suprême de la KPA a cité le bureau présidentiel Cheong Wa Dae et les organes du gouvernement du Sud comme les premières cibles en cas d’attaque.

«La Corée du Nord a proféré hier des menaces à travers un rapport d’importance en mentionnant l’élimination de la présidente Park Geun-hye et en faisant même allusion à la mobilisation d’unités militaires et de commandos», a dit Kim. «Nos unités militaires d’infiltration au cœur de l’ennemi sont toutes prêtes à s’engager dans des opérations de tempête et d’éclair afin de détruire Park Geun-hye et les forces belligérantes des armées marionnettes tout en occupant des cibles comme Cheong Wa Dae», a menacé hier le Comité pour la réunification pacifique de la patrie du Nord.

Ces dernières menaces nord-coréennes constituent un défi non seulement contre la République de Corée et sa chef de l’Etat mais aussi contre le monde entier, a souligné le conseiller présidentiel.

Le récent durcissement de la rhétorique belliqueuse de Pyongyang est également interprété comme un signe de protestation contre les nouvelles sanctions onusiennes. Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté plus tôt ce mois-ci une nouvelle résolution contre la Corée du Nord pour son quatrième essai nucléaire du 6 janvier et son lancement de fusée à longue portée du 7 février.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page