Go to Contents Go to Navigation

(Interview) Pyongyang a la volonté, la capacité théorique de frapper les Etats-Unis, selon le chef de la flotte du Pacifique

Actualités 17.06.2016 à 18h42

BUSAN, 17 juin (Yonhap) – La Corée du Nord a le désir et la capacité, tout du moins en “théorie”, de frapper le territoire continental des Etats-Unis, a déclaré ce vendredi Scott Swift, commandant de la flotte américaine du Pacifique, qui s'est engagé à coopérer étroitement avec Séoul et Tokyo afin de contrer les menaces grandissantes de la Corée du Nord.

“Si l'on considère les capacités de la Corée du Nord d'un point de vue physique, certains de leurs missiles peuvent théoriquement atteindre les Etats-Unis”, a déclaré l'amiral américain pendant une interview à Busan avec l'agence de presse Yonhap.

L'amiral effectue une visite de cinq jours à Busan, le premier port du pays, où stationne actuellement le sous-marin nucléaire américain USS Mississippi, déployé en Corée du Sud du fait des tensions élevées entre les deux Corées.

“Nous devons prendre cette menace très, très au sérieux”, a dit Swift à proposde la capacité balistique nord-coréenne. “Le désir est là, manifestement, la Corée du Nord a été très claire sur son désir de frapper l'Amérique du Nord.”

“Ils ont la volonté, ils ont le programme d'essais balistiques qu'ils continuent de développer pour leur donner confiance qu'ils peuvent atteindre l'Amérique du Nord”, bien que cette capacité reste incertaine, explique le militaire américain.

Afin de contrer cette menace, Swift, qui contrôle 60% de la puissance navale américaine dans la région Indo-Pacifique, pense que la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon doivent intégrer leurs systèmes de défense respectifs en une structure commune. “La Corée du Sud et le Japon font face à des menaces balistiques semblables de la part de la Corée du Nord, il est donc sensé de vouloir s'assurer que nous pouvons opérer ensemble pour la défense commune de la Corée du Sud et du Japon“, selon l'amiral. “Ce qui est en fin de compte important pour toutes nos opérations conjointes, en particulier entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, est que nous opérions comme un système d'armement commun contre une menace commune.“

Swift a aussi appelé à une intégration plus poussée entre les systèmes de défense sud-coréen et japonais, expliquant que “les Etats-Unis peuvent servir de lien, si les systèmes sud-coréen et japonais opèrent complètement avec les systèmes américains nous sommes alors sûrs que nous pouvons les intégrer dans un système trilatéral que nous gérerions ensemble.”

L'amiral américain s'est prononcé en faveur du déploiement du système américain de défense antimissile THAAD sur le territoire sud-coréen. “Il y a des voix à l'étranger qui s'élèvent contre (le déploiment du THAAD en Corée du Sud). Honnêtement, je ne comprends pas ces arguments car le THAAD est par nature défensif. Il ne peut pas être employé pour attaquer”, note Swift, faisant référence aux inquiétudes de la Chine et de la Russie. “Il ne fait qu'abattre les missiles qui attaquent... Le THAAD serait une amélioration évidente par rapport à ce qu'il y a actuellement en Corée du Sud.”

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page