Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Annulation du projet de nouvel aéroport : l'aéroport de Gimhae sera agrandi

Actualités 21.06.2016 à 16h22

SEOUL, 21 juin (Yonhap) -- Le gouvernement sud-coréen a annoncé ce mardi avoir décidé d’annuler son plan de construire un nouvel aéroport international dans le sud-est du pays et d’agrandir à la place l’actuel aéroport international de Gimhae.

Il s’était penché sur deux options, Miryang, une petite ville située entre Busan et Daegu, et l’île de Gadeok, se trouvant juste au sud du nouveau port de Busan, mais aucune d’entre elles n’a été retenue pour accueillir le nouvel aéroport envisagé.

Après avoir mené pendant un an une étude de faisabilité sur les deux sites candidats, ADPi, une société française spécialisée dans la conception aéroportuaire et appartenant au groupe Aéroports de Paris, a déclaré que l'agrandissement de l’aéroport international de Gimhae serait la meilleure solution pour répondre au trafic aérien croissant dans le sud-est du pays. Elle a également proposé de construire de nouvelles pistes et nouveaux terminaux sur le site de l’aéroport actuel et d’améliorer le réseau routier dans ses environs.

Il y avait eu un appel croissant pour la construction d’un nouvel aéroport dans la région du Gyeongsang comme l’aéroport international de Gimhae, situé à l’est de Busan, était arrivé à saturation.

Il faut plus de quatre heures en voiture pour aller de l’aéroport international d’Incheon, la porte principale de la Corée du Sud située à l'ouest de Séoul, à Busan, la deuxième ville la plus peuplée du pays avec ses 3,5 millions d’habitants, et dans la province du Gyeongsang du Sud abritant 3,4 millions de personnes.

La province du Gyeongsang du Nord avait mis en avant Miryang, en citant sa grande accessibilité et la demande suffisante, alors que Busan plaidait pour l’île de Gadeok pour sa flexibilité.

Les deux sites candidats avaient mené ces dernières années une bataille ardue pour tenter d’accueillir le nouvel aéroport, provoquant ainsi des tensions politiques et régionales entre les collectivités locales de la province du Gyeongsang du Nord et la municipalité de Busan.

L'ancien président Lee Myung-bak avait fait du projet de nouvel aéroport une de ses promesses de campagne mais s'était rétracté en 2011 en reportant la décision en raison de la concurrence excessive pour le projet.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page