Go to Contents Go to Navigation

Séoul établira une fondation pour les droits de l'Homme en Corée du Nord

Actualités 25.07.2016 à 14h51

SEOUL, 25 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud établira une fondation en septembre pour mieux étudier la situation des droits de l'Homme en Corée du Nord et développer des politiques liées, a fait savoir ce lundi le ministère de l'Unification.

Le gouvernement projette d'injecter environ 25 milliards de wons (22 millions de dollars) par an dans la fondation qui rassemblera 50 membres dans le cadre de la loi sur les droits de l'Homme en Corée du Nord, qui sera appliquée le 4 septembre pour combattre les abus des droits de l'Homme dans le pays voisin, selon le ministère.

«Nous discutons actuellement avec le ministère de la Stratégie et des Finances sur le volume exact du budget annuel pour la fondation», a dit une source ministérielle, en ajoutant que la fondation des droits de l'Homme en Corée du Nord soutiendra les organisations non gouvernementales (ONG) quand elles aborderont des sujets liés aux droits de l'Homme.

La question à présent est de savoir si la fondation offrira ou non des soutiens financiers aux ONG dans les pays tiers, qui protègent des réfugiés nord-coréens. Les Etats-Unis et le Japon ont déjà adopté une loi similaire en 2004 et 2006, respectivement.

En vertu de la nouvelle loi, un centre compilant des données sur les abus des droits de l'Homme en Corée du Nord sera établi au sein du ministère. Un centre d'archives sera créé par le ministère de la Justice pour rassembler des interviews de réfugiés nord-coréens et mettre à jour des documents sur les violations des droits de l'Homme tous les trois mois, a dit l'officiel.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page