Go to Contents Go to Navigation

La marine vise à déployer un vaisseau de combat plus rapide d'ici 2020

Actualités 29.09.2016 à 14h34

SEOUL, 29 sept. (Yonhap) -- La marine nationale construira un bâtiment de combat à grande vitesse au cours des trois prochaines années dans le but de faire face aux menaces grandissantes de la Corée du Nord près de la frontière maritime, a fait savoir ce jeudi un officiel de l’armée bien informé de la question.

«Le plan fait partie des efforts du gouvernement de renforcer la capacité de combat du pays face aux provocations incessantes du Nord près de la frontière maritime intercoréenne», a déclaré à l’agence de presse Yonhap l’officiel.

La marine vise à déployer en 2020 le nouveau vaisseau de combat à haute vitesse (HSV) pour aider à renforcer le transport de troupes de la ville portuaire d'Incheon, à 40 km à l’ouest de Séoul, vers les îles situées près de la frontière intercoréenne en mer Jaune en moins de trois heures. Le nouveau bâtiment aidera à réduire de moitié le temps de transport par rapport aux modèles actuels, a-t-il précisé.

Le nouveau vaisseau de combat à haute vitesse sera moins long que le HSV du corps des Marines des Etats-Unis mais aussi rapide que celui-ci. Le HSV américain est long de 98 m et capable d’atteindre la vitesse maximale de 56-83 km/h, selon le ministère de la Défense.

L’armée effectue régulièrement des exercices près des îles frontalières en mer Jaune depuis 2011 après que la Corée du Nord a bombardé l’île de Yeonpyeong et a coulé une corvette de la marine sud-coréenne .

Plus récemment, 4.000 soldats des forces de manœuvre rapide de la marine et le corps des Marines ont mené la semaine dernière dans la zone un exercice avec la mobilisation d’avions de transport de l’armée de l’air C-130 Hercules, des hélicoptères UH-60 Blackhawk de l'armée de terre et des aéroglisseurs de la marine.

Le HSV du corps des Marines des Etats-Unis

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page