Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Une manifestation de masse prévue demain à Séoul pour la destitution de Park

Actualités 11.11.2016 à 15h18

SEOUL, 11 nov. (Yonhap) -- Dans un contexte de scandale d’interférence dans les affaires de l’Etat par une proche de la présidente Park Geun-hye qui secoue le pays depuis la fin du mois dernier, une grande veillée à la bougie est prévue pour demain après-midi à Séoul et celle-ci pourrait prendre plus d’ampleur que les précédentes manifestations dans le passé.

Cette manifestation, qui aura lieu à partir de 16h sur la place de Séoul devant la mairie, sera le résultat d’un appel conjoint de 1.500 organisations civiques et sociales. Ces organisations ont formé une structure sous le nom «Action d’urgence pour le retrait de l’administration Park». Quelque 500.000 voire 1 million de personnes se rassembleront, selon l'estimation de ces organisations tandis que la police pronostique 160.000 ou 170.000 participants.

Veillée à la bougie

De plus, les trois partis politiques de l’opposition ont pris la décision d’y participer «afin de faire entendre la voix du peuple» comme le dit le porte-parole en chef du Minjoo (démocrate), le principal parti d’opposition, Youn Kwan-suk. Le Minjoo réclame pour l’instant le retrait en deuxième ligne de Park en laissant tout son pouvoir mais en gardant simplement son titre de présidente afin de résoudre ce scandale qui a pris une ampleur sans précédent.

Les deux autres partis de l’opposition, le Parti du peuple et le Parti de la justice ont pris la décision de réclamer la démission de la présidente Park et de participer à cette manifestation. Par contre, les trois partis politiques se sont mis accord de ne pas accepter la proposition de la Maison-Bleue qui demande de recommander un nouveau Premier ministre avec plus de pouvoir, notamment pour la nomination des ministres.

Retrait du pouvoir !

Cette manifestation pourrait prendre plus d’ampleur par rapport à celle de l’année 2008 pour contester les importations de la viande bovine américaine. La Maison-Bleue et le milieu politique suivront donc de très près ce qui se passera demain à Séoul.

La manifestation se déroulera en trois parties : un rassemblement à 16h, une marche massive et, à partir de 19h, des concerts et des évènements culturels dans les quartiers de Jongno, Gwanghwamun et environs sous des slogans comme «Unissez-vous !», «Indignez-vous !» et «Descendez du pouvoir !».

Face à l’annonce de ce grand rassemblement demain après-midi sur la place de Séoul pour réclamer la descente du pouvoir de la présidente Park Geun-hye, le vice-Premier ministre, Lee Joon-sik, a appelé aujourd’hui à une union au sein du peuple pour que la manifestation soit «pacifique et légale».

Message adressé aux concitoyens

Lee a émis ce vendredi après-midi un message adressé aux concitoyens disant que «le gouvernement craint que cette manifestation ne dégénère avec des incidents ou des actions illégales, voire être transformés en un terrain de violences pouvant heurter l’esprit d’un espace de débat».

Il a indiqué que «nous connaissons le niveau de déception du peuple causée par les affaires récentes et ses soucis pour la gouvernance du pays», en prévenant que «la Corée du Sud est dans une situation où elle est menacée par les missiles nord-coréens, avec l’incertitude accrue liée au résultat de l’élection présidentielle aux Etats-Unis».

«Le gouvernement demande donc la compréhension et la coopération des concitoyens pour que la manifestation se déroule de manières pacifique et mature en faisant confiance à la volonté du gouvernement», a dit le vice-Premier ministre.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page