Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les manifestations anti-Park en Europe, aux Etats-Unis et en Asie

Actualités 13.11.2016 à 10h36
Dégage!

SEOUL, 13 nov. (Yonhap) -- En parallèle à la grande manifestation contre Park Geu-hye du 12 novembre à Séoul, rassemblant un millions de manifestants et appelant à sa démission, les résidents coréens à l’étranger de 30 villes dans 10 pays ont organisé les 11 et 12 novembre des rassemblements contre l’administration Park.

Ces manifestants à l'étranger ont réclamé la démission de Park et l'enquête complète sur le scandale autour de l'interférence d'une proche de Park dans les affaires de l’Etat et de la corruption.

A Paris, quelque 700 résidents et étudiants coréens se sont rassemblés sur l’esplanade de Trocadéro, brandissant le drapeau national ou une pancarte réclamant la démission de la présidente sud-coréenne.

Venus à cette manifestation à Paris suite à un appel lancé par le journal des résidents coréens ou sur Facebook, les manifestants ont réclamé la démission immédiate de Park, la démission collective du cabinet ainsi que la dissolution du parti au pouvoir, le parti Saenuri.

Porte Brandebourg

Environ 300 personnes se sont rassemblées le 12 novembre près de la porte Brandebourg à Berlin pour réclamer la démission de Park et la restauration de la démocratie en Corée du Sud. De nombreux participants sont venus en famille avec leurs enfants et beaucoup de jeunes étaient également présents.

«L’élucidation complète de la vérité de l’affaire appelée ‘‘Park Geunh-hye et Choi Soon-sil gate’’ ainsi que la punition totale des responsables» faisaient partie de leurs réclamations, en plus de la demande de démission de Park, lors de cette manifestation à Berlin.

Aux Etats-Unis, les résidents coréens ont manifesté contre Park Geun-hye devant le Consulat général de la Corée du Sud à Los Angeles, où se sont réunies 500 personnes, tandis qu’un groupe de 30 personnes ont protesté ce mouvement anti-Park en déclarant leur opposition à la démission de Park.

Los Angeles

Une femme qui a passé 20 ans aux Etats-Unis a témoigné que «à cause de l' interférence dans les affaires de l’Etat de Choi Soon-sil, le pays aurait dû connaître une situation de paralysie totale, c’est honteux en tant que compatriote du pays», «la présidente Park doit assumer sa responsabilité tant qu’elle est commandée par Choi.»

En Asie, les manifestations anti-Park se sont déroulées dans quatre villes du Japon, une trentaine de personnes participant à chacune, à Auckland en Nouvelle-Zélande (150) et à New Delhi en Inde (10).

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page