Go to Contents Go to Navigation

Séoul place 60 composants de sous-marins sous surveillance face à Pyongyang

Actualités 08.12.2016 à 16h37

SEOUL, 08 déc. (Yonhap) -- Le gouvernement a désigné ce jeudi 60 composants de sous-marins pour les placer sous surveillance afin de restreindre la Corée du Nord dans le développement de missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS).

Le ministère des Affaires étrangères a détaillé que les plaques d’acier à haute tension pour sous-marins, les revêtements anti-détection sonore, les appareils de télécommunication sous-marine, les générateurs de gaz, les radars de navigation, les turbines à vapeur et les tubes lance-torpilles sont inclus dans la liste annoncée aujourd’hui.

Dans le cadre d’une exécution fidèle des sanctions inscrites dans les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies à l’encontre de la Corée du Nord, notamment «catch-all», le gouvernement a défini aujourd’hui plus d’éléments à surveiller en plus des 130 produits qui ont été déjà désignés en juin.

Le système «catch-all» vise la restriction des exportations de produits pour une contribution à la fois au régime de contrôle des technologies de missiles et au programme de prévention des armes de destruction massive.

La Corée du Nord a effectué cette année trois tirs d’essai de MSBS (23 avril, 9 juillet et 24 août) depuis des sous-marins. Le ministère des Affaires étrangères espère que cette liste de surveillance pourra mettre un terme au développement de la capacité de MSBS de Pyongyang.

Photo du tir d'essai d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) dévoilée par la Télévision centrale nord-coréenne le 25 août 2016 (KCTV) (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page