Go to Contents Go to Navigation

Hwang demande une sanction forte contre le harceleur sexuel coréen au Chili

Actualités 22.12.2016 à 15h42
Hwang Kyo-ahn

SEOUL, 22 déc. (Yonhap) -- Le président par intérim et le Premier ministre Hwang Kyo-ahn a appelé ce jeudi à adopter des mesures plus dures contre les officiels à l’origine de harcèlement sexuel alors qu’un diplomate sud-coréen au Chili a déclenché un scandale en molestant sexuellement deux jeunes filles.

L’affaire a créé une indignation générale à la fois dans le pays d’Amérique latine et en Corée après qu’une chaîne de télévision chilienne a retransmis des images prises avec une caméra cachée et montrant l’homme avoir des contacts physiques inappropriés avec une adolescente.

«Je demande à chaque ministre et vice-ministre de renforcer de manières plus stricte et plus complète la discipline dans la fonction publique pour s’assurer qu’un tel cas ne se répète», a dit Hwang lors d’un conseil des ministres. «Cet acte infect d’un fonctionnaire travaillant à l’étranger est grave, ternit l’image du pays et fruste profondément le peuple», a-t-il ajouté.

Le ministère des Affaires étrangères devrait prendre une mesure exemplaire à l’encontre du chargé culturel de l’ambassade de la République de Corée à Santiago. Il est rentré à Séoul avant-hier. Il a reconnu les accusations de harcèlement portées contre lui à l’interrogatoire du ministère.

Sur le front de la grippe aviaire, il a ordonné la mobilisation de tout le personnel en charge des quarantaines et de tous les moyens matériels et financiers pour mettre fin le plus rapidement possible à l’épidémie qui ravage des élevages de poulets à travers le pays depuis la mi-novembre.

Hwang a aussi exhorté ses ministres à se tenir prêts à toute possibilité d’attaque terroriste suite à l’attentat au camion bélier sur un marché de Noël de Berlin, qui a fait 12 morts. Daech a revendiqué cet acte terroriste.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page