Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Malaisie rappelle son ambassadeur à Pyongyang

Actualités 20.02.2017 à 16h04
Le véhicule de l'ambassadeur nord-coréen en Malaisie Kang Chol quitte le bâtiment du ministère malaisien des Affaires étrangères.

KUALA LUMPUR/SEOUL, 20 fév. (Yonhap) -- Le ministère malaisien des Affaires étrangères a rappelé son ambassadeur à Pyongyang et a également convoqué ce lundi Kang Chol, l'ambassadeur nord-coréen à Kuala Lumpur, suite à l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant actuel nord-coréen Kim Jong-un, signe de l'aggravation du conflit diplomatique entre les deux pays.

«Le gouvernement malaisien a informé l'ambassade nord-coréenne du processus et de l'état d'avancement de l'enquête sur l'assassinat de Kim, selon la loi», a indiqué le ministère malaisien. «Le blâme soulevé par l'ambassadeur Kang Chol est sans fondement.»

Kang a déclaré vendredi dernier que la Corée du Nord n'acceptera pas le résultat de l' autopsie de Kim car elle a été pratiquée sans la présence des officiels de Pyongyang. Il a aussi demandé que la Malaisie remette immédiatement le corps de Kim, accusant le pays d'être de connivence avec des «forces hostiles».

Kuala Lumpur pourrait dévoiler le résultat de la deuxième autopsie du corps de Kim cette semaine, a rapporté l'agence de presse Reuters. Le ministre malaisien de la Santé a déclaré à des journalistes que le résultat de l'autopsie pourrait être prêt ce mercredi au plus tôt, selon l'agence de presse britannique.

Kim Jong-nam, le fils aîné de l'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-il a été tué à l'aéroport international de Kuala Lumpur en Malaisie le 13 février après avoir été attaqué par deux femmes qui sont suspectées de l'avoir aspergé de poison. Il était à l'aéroport pour prendre un avion à destination de Macao.

La police malaisienne a fait savoir hier dans une conférence de presse qu'au moins cinq Nord-Coréens seraient impliqués dans l'assassinat de Kim. Parmi ces derniers, la police a arrêté Ri Jong-chol, âgé de 46 ans, après avoir arrêté trois autres personnes, dont deux femmes asiatiques. Elle traque actuellement quatre Nord-Coréens qui ont quitté la Malaisie le jour du meurtre de Kim.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page