Go to Contents Go to Navigation

Samsung Electronics établit une nouvelle règle sur les dons après le scandale politique

Actualités 24.02.2017 à 14h47
Samsung Electronics établit une nouvelle règle sur les dons après le scandale politique - 1

SEOUL, 24 fév. (Yonhap) -- Le conseil de Samsung Electronics Co. a approuvé une nouvelle clause ce vendredi visant à rendre le versement de dons plus transparent, après l'arrestation de son vice-président Lee Jae-yong pour actes de corruption dans le scandale de trafic d'influence qui a mené à la destitution de la présidente Park Geun-hye.

En vertu de la nouvelle règle, les intentions de don ou signatures d'un accord de sponsoring d'une valeur de plus de 1 milliard de wons (882.067 dollars) doivent être publiés et approuvés par son conseil, ont déclaré les responsables de Samsung.

L'équipe du procureur indépendant, enquêtant sur le scandale a accusé la présidente Park Geun-hye et sa confidente de longue date Choi Soon-sil d'avoir faire pression sur les grandes entreprises pour qu'elles versent des «dons» d'une valeur de plusieurs millions de dollars à deux fondations contrôlées par Choi.

Samsung a versé des fonds à ces deux fondations, Mir et K-Sports, mais a nié les allégations de pots-de-vin, disant n'avoir par cherché de faveurs commerciales en échange.

Le procureur indépendant, cependant, soupçonne que les dons de Samsung sont liés à la succession entre Lee, l'héritier du groupe Samsung, et son père.

Samsung Electronics devait jusqu'à présent obtenir l'approbation de son conseil quand il fesait un don d'une valeur de plus de 0,4% de son capital, ou 680 milliards de wons. La nouvelle règle demande également au géant des technologies de faire un dépôt réglementaire quand il fait un don ou signe un accord de sponsoring.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page