Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le NIS avait mis en garde Kim Jong-nam par une troisième voie

Actualités 28.02.2017 à 10h14
Le directeur du NIS, Lee Byung-ho, lors d'une réunion de la commission parlementaire du renseignement

SEOUL, 28 fév. (Yonhap) -- Le Service national du renseignement (NIS) avait averti l’année dernière Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, pour qu'il redouble sa vigilance, avant son assassinat plus tôt ce mois-ci, ont fait savoir ce mardi des députés.

Au deuxième semestre de l'année dernière, le NIS avait envoyé par une troisième voie un message à Kim Jong-nam laissant entendre qu'il était poursuivi par Pyongyang, selon la commission du renseignement de l’Assemblée nationale. Ces propos sont intervenus après que les députés ont critiqué l'agence pour n’avoir pas su protéger Kim.

L’agence n’a toutefois pas précisé si l’agent neurotoxique VX utilisé pour tuer Kim a été produit en Malaisie ou dans un autre pays comme la Corée du Nord, ont indiqué les députés. Le VX est un composé chimique mortel classé par l’ONU comme une arme chimique.

Kim Jong-nam, le fils aîné du défunt dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, a été tué le 13 février dernier à l’aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie, vraisemblablement par empoisonnement à l’agent VX.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page