Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Parti Liberté Corée : le gouverneur de la province du Gyeongsang du Sud remporte la primaire

Actualités 31.03.2017 à 16h55
Hong Joon-pyo

SEOUL, 31 mars (Yonhap) -- Le gouverneur de la province du Gyeongsang du Sud, Hong Joon-pyo, a remporté ce vendredi la primaire du Parti Liberté Corée (PLC) en vue de l’élection présidentielle du 9 mai prochain.

Lors d'une convention nationale à Séoul, le PLC a annoncé son candidat en se basant sur les résultats combinés d’un vote auquel ont participé les membres du parti (50%) et d'un sondage mené la semaine dernière (50%).

L’ancien procureur âgé de 62 ans a obtenu 54,15% des voix, battant ainsi le député Kim Jin-tae, membre de l’entourage proche de l’ancienne présidente Park Geun-hye, le poids lourd du parti Rhee In-je et le gouverneur de la province du Gyeongsang du Nord, Kim Kwan-yong, qui étaient aussi en lice.

«Aujourd’hui, notre pays a besoin d'un homme fort déterminé», a déclaré Hong, en faisant référence à la situation géopolitique dans la région marquée par des dirigeants forts tels que le président américain Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

«Avec vos forces, je deviendrai un président confiant, stabiliserai rapidement la nation et ferai de la République de Corée un pays influent», a-t-il ajouté.

Dans son discours d’acceptation, Hong a également promis qu’il chercherait à unir les forces conservatrices, adopter une ligne dure vis-à-vis de la Corée du Nord et améliorer la vie des classes populaires.

La victoire de Hong est intervenue alors que le paysage électoral a balancé en faveur du camp libéral dans le sillage du retentissant scandale de corruption impliquant Park et son amie de longue date Choi Soon-sil.

Hong devra face à des défis pour unir son parti et forger une alliance avec d’autres hommes de son bord politique, même avec des forces politiques modérées, pour se battre face au grand favori Moon Jae-in, ancien président du Parti démocrate de Corée, ont noté des observateurs.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page