Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nombre de réfugiés nord-coréens a baissé de 18,7% au T1

Actualités 05.04.2017 à 10h56
Le nombre de réfugiés nord-coréens a baissé de 18,7% au T1 - 1

SEOUL, 05 avr. (Yonhap) -- Le nombre de Nord-Coréens qui se sont échappés de leur pays et sont venus s’installer en Corée du Sud a diminué de 18,7% au premier trimestre par rapport à la même période de l'année dernière, ont montré ce mercredi des données du ministère de l'Unification, alors que le Nord semble vouloir mieux contrôler ses frontières.

Un total de 278 Nord-Coréens se sont réfugiés en Corée du Sud durant la période janvier-mars 2017, contre 342 enregistrés pour la même période de l'année dernière, selon les données préliminaires du ministère.

Le dernier chiffre marque le nombre le plus faible de réfugiés sur un trimestre depuis la prise de pouvoir de Kim Jong-un en décembre 2011.

Depuis la deuxième moitié de 2015, la Corée du Nord a renforcé ses contrôles aux frontières et installé des fils électriques à haute tension autour du fleuve Tumen qui coule entre le Nord et la Chine afin de prévenir les évasions de Nord-coréens, selon un rapport de l’Institut coréen pour l’unification nationale (KINU).

Plusieurs experts ont dit que la Chine aurait renforcé la surveillance le long de sa frontière avec la Corée du Nord dans le cadre de ses représailles contre le déploiement en cours du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud.

La Chine a envoyé une vingtaine de chars vers les zones frontalières, probablement dans le but de renforcer les contrôles, selon des sources. Le gouvernement garde sa prudence sur le dernier chiffre.

«Au cours des deux premiers mois de l'année, le nombre de Nord-Coréens qui sont venus au Sud a diminué en glissement annuel. Mais, comme il a augmenté en mars par rapport à l'année dernière, il est difficile d’analyser (ces données)», a déclaré un officiel du ministère.

Le nombre de réfugiés nord-coréens a dépassé la barre des 30.000 en novembre 2016. L'année dernière, le rythme de la croissance annuelle a augmenté pour la première fois depuis 2011.

Cette hausse est grandement attribuée au renforcement du règne d'une main de fer de Kim Jong-un et des sanctions internationales, avait déclaré plus tôt le gouvernement.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page