Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'ancienne présidente Park Geun-hye interrogée au centre de détention

Actualités 06.04.2017 à 16h44
L'ancienne présidente Park Geun-hye se dirige vers le centre de détention de Séoul

SEOUL, 06 avr. (Yonhap) -- Le Parquet a interrogé l'ancienne présidente Park Geun-hye au centre de détention de Séoul pour la deuxième fois depuis son arrestation dans le cadre du scandale de corruption qui a entraîné sa destitution le 10 mars dernier.

Les procureurs sont arrivés à la maison d’arrêt située à Uiwang, dans la province du Gyeonggi, à environ 11h. C'était le deuxième interrogatoire de Park depuis son placement en détention provisoire la semaine dernière. Park a rejeté toutes les allégations durant la première enquête qui a duré environ 11 heures.

L'avocat Yoo Yeong-ha a accompagné Park durant l'interrogatoire ce jeudi, comme il l’a fait durant la première enquête.

Park a été désignée comme une complice de la confidente de longue date Choi Soon-sil dans le cadre de l'affaire de pots-de-vin impliquant le groupe Samsung et d'autres entreprises.

Elle est également suspectée d'être de connivence avec Choi pour le versement ou la promesse de près de 77,4 milliards de wons (70 millions de dollars) de dizaines conglomérats locaux pour les fondations Mir et K-Sports que Choi auraient gérées.

Park Geun-hye et Choi Soon-sil (Photomontage)

Le ministère de la Justice a transféré Choi, qui était détenue dans le même endroit que Park, vers un autre centre de détention plus tôt dans la journée, suite à une demande du Parquet.

Woo Byung-woo, l'ancien conseiller présidentiel en charge des affaires civiles, subit actuellement un interrogatoire en tant que suspect au Parquet central du district de Séoul. Il est une des dernières personnes clés liées au scandale à avoir évité la détention provisoire jusqu'à présent, tandis que de nombreux anciens membres de l’entourage de Park ont été arrêtés ou font l’objet d’un procès.

Par ailleurs, la Cour centrale du district de Séoul a commencé le procès contre l’ancien chef du cabinet présidentiel Kim Ki-choon et l'ex-ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Cho Yoon-sun sur des allégations selon lesquelles ils ont créé et géré une liste noire d'artistes et de personnalités du monde culturel que Park jugeait critiques envers son administration. Les personnes figurant sur la liste se voyaient refuser tout soutien de l’Etat.

L'ancien conseiller présidentiel en charge des affaires civiles Woo Byung-woo (à gauche), l’ancien chef du cabinet présidentiel Kim Ki-choon et l'ex-ministre de la Culture Cho Yoon-sun

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page