Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le vice-président américain Pence dans la DMZ : plus de «patience stratégique»

Actualités 17.04.2017 à 15h10
Pence à Panmunjom

SEOUL, 17 avr. (Yonhap) -- Au deuxième jour de sa visite en Corée du Sud, le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, s’est rendu dans la Zone démilitarisée (DMZ) en avertissant que «l’ère de la patience stratégique a pris fin».

D’après des rapports d’AP et de l’AFP, Pence a indiqué à des journalistes lorsqu’il est arrivé dans la DMZ, que l’alliance entre les Etats-Unis et la Corée du Sud demeure «blindée et immuable» et toutes les «options sont sur la table» afin de faire pression pour obliger la Corée du Nord à abandonner ses programmes nucléaire et balistique.

Il a indiqué que le président Donald Trump a dit que la patience des Etats-Unis et des pays alliés s’est tarie et que l’on souhaite voir un changement et l’abandon de la voie téméraire du développement d’armes nucléaires par la Corée du Nord et les essais constants de missiles balistiques.

Vice-président américain

Quand au rôle de la Chine pour exercer des pressions sur la Corée du Nord, Pence a indiqué que la Chine servira de «leviers extraordinaires» tout en avertissant que la Corée du Nord ne doit pas mal comprendre la volonté du gouvernement américain qui souhaite être aux côtés de ses alliés.

Pence a également présenté le message des Américains qui souhaitent la paix mais à travers le pouvoir de la force. Pence est arrivé hier en Corée du Sud pour un séjour de trois jours dans un contexte de remontée des tensions géopolitiques et s’est rendu à Camp Bonifas, dans la DMZ, avant d’aller voir un poste avancé américain se trouvant à 25 mètres de la Ligne de démarcation.

Le vice-président américain a affiché également son émotion en indiquant que son père a été un vétéran de la guerre de Corée (1950-1953). Il rencontra dans l’après-midi, le président par intérim Hwang Kyo-ahn pour discuter des problématiques autour de la Corée du Nord.

Hwang et Pence

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page