Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Trois chefs des pourparlers à six : «Des mesures punitives contre le Nord»

Actualités 25.04.2017 à 15h22
Trois chefs des pourparlers à six

TOKYO/SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- Les chefs des pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne de la Corée du Sud, du Japon et des Etats-Unis ont promis des mesures punitives fortes contre la Corée du Nord en cas de nouvelle provocation à l’issue de leur réunion tripartite tenue ce mardi à Tokyo.

Kim Hong-kyun, le représentant spécial pour la paix et les affaires de sécurité sur la péninsule coréenne du ministère des Affaires étrangères de Séoul, a transmis le résultat de la réunion en disant que «les trois parties ont averti la Corée du Nord en lui demandant l’arrêt des provocations stratégiques et, si elle tente d’en faire, les trois parties prendront des mesures punitives fortes contre le régime nord-coréen.»

Concernant les détails de ces mesures punitives, Kim n’a pas voulu préciser. Il s’est contenté de dire que «nous avons eu des discussions concrètes mais il n’est pas opportun de donner des détails», «mais ce seront des mesures plus fortes que les trois grands axes existants de mesures, à savoir les résolutions des Nations unies, les sanctions indépendantes et les pressions contre la Corée du Nord par la communauté internationale.»

Kim Hong-kyun

Il a également noté que «les trois représentants ont conjointement condamné fortement la menace de la Corée du Nord contre la paix et la stabilité de la communauté internationale», en mettant en avant «une ligne directrice pour exercer des pressions sur la Corée du Nord si Pyongyang ne change pas sa position vis-à-vis de la dénucléarisation.»

D’ailleurs, les trois représentants ont conclu qu’il faut des coopérations de la Chine et de la Russie pour l’efficacité des sanctions internationales contre Pyongyang alors que Kim a noté que «les trois chefs ont positivement évalué les sanctions et l’application active des résolutions onusiennes engagées par la Chine et les trois parties ont aussi consenti à avoir continuellement un rôle constructif».

Le chef américain des pourparlers à six, Joseph Yun, a avancé que «le rôle de la Chine est plus important pour la dénucléarisation nord-coréenne et les trois pays coopéreront diplomatiquement, militairement et économiquement». Les représentants des trois pays ont également confirmé que la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies qui aura lieu le 28 avril sera un tournant décisif pour la dénucléarisation de la Corée du Nord d’une manière irréversible, complète et vérifiable.

Kim Hong-kyun, Joseph Yun des Etats-Unis et Kenji Kanasugi du Japon ont participé à cette réunion tenue ce mardi à Tokyo.

Négociateurs en chef coréen et chinois des pourparlers à six
Envoyé nucléaire chinois en Corée du Sud
Négociateurs en chef des pourparlers à six coréen et américain
Conférence de presse

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page