Go to Contents Go to Navigation

Pénurie de personnel soignant en perspective

Actualités 03.05.2017 à 16h16

SEOUL, 03 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud sera confrontée à une forte pénurie en personnel soignant dans les prochaines années alors que la demande pour les services de santé ne cesse de croître, a mis en garde ce mercredi l’Institut coréen pour la santé et les affaires sociales (KIHASA).

Dans un rapport sur les perspectives à long terme du personnel médical, le KIHASA a prédit qu’il manquera à la Corée du Sud 110.000 infirmiers en 2020 et 158.000 en 2030 et que, par rapport aux niveaux actuels, le pays aura besoin de 1.800 médecins et 7.000 pharmaciens supplémentaires en 2020 et respectivement 7.600 et 10.000 en 2030.

«La demande en infirmiers et autres services de santé est en hausse en raison du vieillissement (de la population) et de la plus grande attention accordée à la santé. En plus, les étrangers (des autres pays asiatiques) sont de plus en plus nombreux à venir ici pour recevoir des soins médicaux, ce qui pourrait aggraver la pénurie en personnel soignant», a prévenu l’institut.

En 2015, le nombre de soignants pour 1.000 personnes était de 2,3 pour les médecins et 6 pour les infirmières en Corée du Sud. Ces chiffres sont plus faibles que les moyennes de 3,3 et 9,5 pour les 34 pays membres de l’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE).

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales a récemment annoncé qu’il demanderait aux hôpitaux et autres centres médicaux de recruter plus de personnes pour faire face à la demande en hausse.

«Bénévolat et sacrifice»

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page