Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les objets non identifiés qui ont traversé la frontière intercoréenne seraient des ballons

Actualités 24.05.2017 à 15h08
Ministère de la Défense

SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- Les objets non identifiés qui ont traversé hier la Ligne de démarcation militaire (MDL), en provenance de la Corée du Nord, seraient des ballons, a déclaré ce mercredi le ministère sud-coréen de la Défense.

«Il est peu probable que les objets non identifiés qui ont été détectés près de la MDL soient des drones, selon le résultat des analyses», a affirmé le ministère. «Après les analyses, nous avons conclu qu'il s’agirait de ballons qui transportaient des prospectus de propagande», a fait savoir le porte-parole du ministère de la Défense Moon Sang-gyun, en ajoutant qu'une dizaine d’objets ont été détectés près de la MDL et plusieurs d'entre eux l'ont traversée.

Après avoir détecté les objets non identifiés de la Corée du Nord qui ont volé à travers la MDL en direction du sud, vers la région de Cheorwon, dans la province du Gangwon, hier après-midi, les troupes sud-coréennes ont tiré des coups de semonce et ont diffusé un message d'avertissement à travers la frontière. Plus de 90 balles de mitrailleuse K-3 ont été tirées et les objets ont ensuite disparu des écrans radar, selon le Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS).

Leur trajectoire a été similaire à la direction du vent et les objets ronds étaient différents des ballons allongés utilisés par des activistes sud-coréens pour envoyer des tracts anti-Pyongyang vers le Nord.

Moon a rejeté la critique selon laquelle l'armée sud-coréenne a réagi de manière excessive. Il a dit que les troupes de première ligne ont suivi strictement le manuel en diffusant d'abord des messages d'avertissement par haut-parleurs et en continuant à tirer des coups de semonce alors que les mauvaises conditions météorologiques n’ont pas permis d'identifier immédiatement les objets en question.

«L'armée a réagi en prenant en considération le pire des scénarios», a-t-il expliqué.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page