Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Moon demande la «compréhension» à propos des nominations controversées

Actualités 29.05.2017 à 16h30
Le président Moon Jae-in lors d'une réunion hebdomadaire avec ses conseillers en chef du bureau présidentiel Cheong Wa Dae le 29 mai 2017.

SEOUL, 29 mai (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a plaidé la compréhension à propos de ses récentes nominations controversées de membres de son gouvernement, dont le Premier ministre, sur fond d'appel croissant de l'opposition pour qu'il s'excuse.

«Je demande la compréhension du peuple et des députés de l’opposition sur le fait que l’actuelle controverse autour des nominations a été causée par un manque de temps pour vérifier minutieusement (les candidatures)», a déclaré Moon lors d'une réunion hebdomadaire avec ses conseillers en chef du bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

L’administration Moon Jae-in a débuté le 10 mai dernier, le lendemain de l’élection présidentielle que le pays a organisée de manière anticipée suite à la destitution de l’ancienne présidente Park Geun-hye impliquée dans un retentissant scandale de corruption et d’abus de pouvoir.

Des officiels du bureau présidentiel ont noté que le président n’a pas utilisé le mot d’«excuses» mais ses propos sont intervenus après que tous les partis d’opposition ont demandé des excuses de sa part.

Le secrétaire général du bureau présidentiel, Im Jong-seok, s'est excusé la semaine dernière des irrégularités commises par l’épouse du Premier ministre désigné Lee Nak-yon, qui avait déclaré une fausse résidence dans le but d’être affectée à une école de son choix lorsqu’elle était enseignante.

Cette erreur, datant de plusieurs décennies et semblant être dérisoire, constitue une violation de la loi. De surcroît, Moon avait promis lors de sa campagne électorale d’écarter des hauts postes du gouvernement toute personne ayant commis l’un de ces cinq écarts de conduite.

«Ce qui s’est déjà passé ne peut être décidé seulement par le comité d'audition de confirmation de l’Assemblée nationale mais je demande aux bureaux des affaires du personnel et civiles d’élaborer des normes pour les nouveaux officiels du gouvernement, qui soient réalistes mais qui répondent aux attentes du peuple», a dit le président.

Moon a ajouté que cela ne signifiait pas que sa promesse d’empêcher les personnes soupçonnées de corruption d’occuper des postes au sein du gouvernement ne tient plus, tout en reconnaissant certaines difficultés propres à la vie réelle.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page