Go to Contents Go to Navigation

Dakar a suspendu la délivrance de visas aux ouvriers nord-coréens

Actualités 30.05.2017 à 11h20

SEOUL, 30 mai (Yonhap) -- Le Sénégal a suspendu l’année dernière la délivrance de visas aux ouvriers nord-coréens pour empêcher l’éventuel détournement de leurs revenus au profit du programme nucléaire nord-coréen, a rapporté ce mardi la radio La Voix de l'Amérique (VOA).

Dans un récent rapport sur la mise en œuvre de la résolution 2321 des Nations unies (ONU) contre la Corée du Nord, le Sénégal a indiqué avoir décidé de suspendre l’entrée des ouvriers nord-coréens et la délivrance de visas jusqu’à la publication des résultats d’une enquête sur le soutien financier de l’entreprise nord-coréenne MOP (Mansudae Overseas Project) au programme nucléaire nord-coréen, selon la VOA.

Cette suspension a été mise en place depuis le 13 octobre dernier, un mois après que Pyongyang a effectué son cinquième essai nucléaire (9 sept. 2016). Le gouvernement sénégalais a expliqué avoir pris cette mesure en raison de la possibilité que les revenus engrangés au Sénégal aient financé le développement nucléaire nord-coréen.

En outre, le rapport a inclus des informations détaillées sur la société nord-coréenne MOP dont les principales activités sont la construction, les travaux publics, l’architecture du paysage, la décoration intérieure et la location d’équipements lourds.

En 2010, le Sénégal a érigé le Monument de la renaissance africaine pour célébrer le 50e anniversaire de l’indépendance à l’aide de la société MOP. Dakar a versé 27 millions de dollars à la société nord-coréenne pour la construction de cette statue de 48 mètres.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page