Go to Contents Go to Navigation

Le Nord appelle au retrait des «mesures de confrontation» pour améliorer les relations intercoréennes

Actualités 07.06.2017 à 11h42

SEOUL, 07 juin (Yonhap) -- Le site Internet de propagande de la Corée du Nord Uriminzokkiri a sommé ce mercredi le nouveau gouvernement sud-coréen de retirer les mesures du 24-Mai et les autres sanctions mises en place à son encontre avant d’autoriser des échanges civils.

«Les relations Nord-Sud ne s’amélioreront pas même si (le gouvernement sud-coréen) autorise les aides humanitaires et échanges civils qui ont été suspendus par la bande de conservateurs», a déclaré le site dans un éditorial. «Elles pourront s’améliorer si et seulement si (le gouvernement sud-coréen) adopte une position ferme en vue de résoudre fondamentalement les relations Nord-Sud en retirant toutes les mesures de confrontation anti-République.»

Le site a cité, comme mesures de confrontation, la suspension du programme touristique conjoint au mont Kumgang en 2008, les sanctions mises en place par Séoul en mai 2010 pour son torpillage d’un bâtiment de guerre sud-coréen et son bombardement de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong et la fermeture du complexe industriel de Kaesong en 2016 suite à des provocations nucléaire et balistique.

Cet appel est intervenu après que Pyongyang a rejeté lundi le plan de groupes civiques et religieux sud-coréens de redémarrer les échanges avec le Nord pour protester contre le soutien de Séoul à la dernière résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies pour des tirs d’essai de missiles.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page