Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le gouvernement prévoit d'imposer plus lourdement les très hauts revenus

Actualités 02.08.2017 à 15h00
(Photomontage de Yonhap News TV)

SEOUL, 02 août (Yonhap) -- Le gouvernement a l’intention d’augmenter les taux d’imposition pour les personnes et entreprises à très hauts revenus, a annoncé ce mercredi le ministère de la Stratégie et des Finances, une mesure perçue comme un moyen de financer les promesses du gouvernement Moon Jae-in sur la création d’emplois et le développement des programmes sociaux.

Selon le plan de révision fiscale dévoilé aujourd’hui par le gouvernement, le taux de l’impôt sur le revenu augmentera de 2 points de pourcentage pour s’élever à 42% l’année prochaine pour les contribuables qui perçoivent plus de 500 millions de wons (445.700 dollars) de revenus par an, a précisé le ministère.

Le gouvernement a également introduit une nouvelle tranche fiscale, s’étalant de 300 à 500 millions de wons, pour appliquer un taux d’imposition de 40%. Actuellement, les personnes gagnant entre 150 et 500 millions de wons par an sont soumises à un taux de 38%.

Le taux de l’impôt sur le revenu restera donc au même niveau qu’aujourd’hui (38%) pour la tranche comprise entre 150 et 300 millions de wons et passera de 38% à 40% pour celle de 300-500 millions de wons et de 40% à 42% pour les revenus supérieurs à 500 millions de wons. Le barème de l’impôt sur le revenu comportera donc sept tranches.

Il s’agit du taux le plus élevé jamais imposé aux hauts revenus depuis 1995. Le gouvernement a appliqué un taux de 45% pour les contribuables gagnant plus de 64 millions de wons par an jusqu’en 1995.

En même temps, le gouvernement mettra en place une nouvelle catégorie qui sera soumise au plus haut taux de l’impôt sur les sociétés, soit 25%, pour les entreprises générant plus de 200 milliards de wons de bénéfices. Les sociétés de la tranche comprise entre 20 et 200 milliards de wons feront l’objet d’un taux de 22% comme aujourd’hui.

Le ministère des Finances a expliqué que l’augmentation des impôts sur le revenu et les sociétés est destinée à accroître le rôle de fiscalité dans la résolution des problèmes sociaux telles que l’accentuation de la polarisation des revenus et la faible croissance économique.

«La révision fiscale de cette année est destinée à créer de nouveaux emplois et à améliorer la redistribution des revenus comme un moyen de résoudre la faible croissance et la polarisation», avait déclaré le ministre de la Stratégie et des Finances Kim Dong-yeon lors d’une conférence de presse vendredi dernier.

Il a de même souligné qu’il était souhaitable d’ajuster les taux d’impôt pour les personnes et entreprises riches au regard de la situation économique actuelle, de l’effet d’une telle augmentation d’impôt et de la justice fiscale. Cela dit, le gouvernement n’envisage pas d’augmenter la taxe sur la valeur ajoutée qui affecte l’ensemble de la population, a-t-il ajouté.

L’augmentation de l’impôt sur le revenu devrait alourdir la charge fiscale de 93.000 personnes, dont 20.000 hauts revenus et 29.000 héritiers de grande fortune, selon le ministère. De même, 129 grandes entreprises avec 200 milliards de wons de revenu imposable feront face à l’augmentation de l’impôt sur les sociétés, a-t-il ajouté.

En conséquence, ces augmentations d'impôts apporteront dans les caisses de l'Etat 6.270 milliards de wons supplémentaires chaque année au cours des cinq prochaines années, a noté le ministère.

Cette révision est en ligne avec le slogan du président Moon «croissance dirigée par les revenus», qui appelle à augmenter les revenus des ménages et à dépenser avec l’appui de divers outils politiques pour une croissance économique durable.

De même, les gros actionnaires d’une entreprise gagnant de grandes sommes d’argent à travers des transactions boursières seront soumis à un taux d’impôt sur les plus-values de 25%, en hausse par rapport aux 20% d'aujourd’hui.

Dans le but d’aider à créer plus d’emplois et à accroître les investissements, le gouvernement accroîtra les crédits d'impôt et avantages fiscaux pour les entreprises qui offriront de nouveaux postes et accordera aux sociétés ayant des investissements étrangers des exemptions fiscales.

L’autre pilier de cette révision est d’accroître l’ensemble de l’assiette fiscale. Le gouvernement renforcera l'imposition sur les transactions effectuées par les non résidents et sociétés étrangères et tous les détails des dépenses par cartes à l’étranger seront rapportés en temps réel au Service national des impôts (NTS).

Le ministère s’attend à ce que ces changements figurant dans le dernier plan de révision du système d’imposition apportent 5.500 milliards de wons de recettes fiscales supplémentaires chaque année.

Le gouvernement projette de soumettre la proposition à l’Assemblée nationale le 1er septembre.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page