Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'opposition dénonce la hausse envisagée des impôts sur les hauts revenus

Actualités 02.08.2017 à 19h55

SEOUL, 02 août (Yonhap) -- Les partis de l'opposition ont dénoncé ce mercredi la hausse des taux d'imposition sur les personnes et entreprises à hauts revenus envisagée par le gouvernement, affirmant qu'une telle mesure serait préjudiciable aux investissements et à la consommation et qu'elle a été décidée de façon trop hâtive.

Le gouvernement a présenté aujourd'hui son projet de révision fiscale, dans le cadre duquel les entreprises dont le bénéfice dépasse les 200 milliards de wons (177 millions de dollars) seraient imposées au taux de 25%, contre 22% à l'heure actuelle, et les personnes gagnant plus de 500 millions de wons annuellement au taux de 42%, contre 40% actuellement, ceci dans le but de financer la politique de création d'emplois et d'aide sociale du gouvernement.

Le principal parti de l'opposition, le Parti liberté Corée, a averti que cette hausse des impôts pourrait contraindre les conglomérats à réduire leurs activités et affecter leur compétitivité sur la scène internationale. «Nous affirmons clairement que nous ne pouvons pas accepter l'augmentation des impôts sur les entreprises», a déclaré Choo Kyung-ho, un député du Parti liberté Corée membre de la commission parlementaire sur la stratégie et les finances.

«Si l'impôt sur les sociétés est relevé, la charge fiscale sur les entreprises augmentera et cela affectera en retour les actionnaires, les employés, les sous-traitants et en fin de compte les consommateurs», a-t-il ajouté.

Le député du Parti liberté Corée Choo Kyung-ho en conférence de presse à l'Assemblée nationale ce mercredi 2 août 2017.

Ayant critiqué le gouvernement pour avoir voulu ce changement du barème fiscal de façon «unilatérale et hâtive», Choo a enjoint le gouvernement à améliorer dans un premier temps l'efficacité des dépenses publiques.

Le parti Bareun, parti minoritaire de l'opposition, a reproché au gouvernement de vouloir «transmettre sa bombe de la dette aux citoyens».

«Le gouvernement semble vouloir tromper le peuple avec une espèce de rhétorique à l'eau de rose, en prétendant qu'une hausse des impôts sur les personnes aisées peut solutionner tous les problèmes», a déclaré Kim Se-yeon, du parti Bareun, à l'agence de presse Yonhap.

«Cette proposition d'augmenter les impôts ne suffit pas à financer les objectifs de la nouvelle administration», a-t-il ajouté, estimant que la politique d'aide sociale proposée par le gouvernement finira par représenter une charge financière pour les générations futures.

Le Parti du peuple, de centre-gauche, a lui estimé que le projet de réforme fiscale ne comble pas les attentes du peuple, tout en disant espérer qu'il contribue à résorber la polarisation sociale.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page