Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Réacteurs nucléaires Shin Kori : la commission jouera un rôle consultatif et non décisif

Actualités 03.08.2017 à 16h52
Kim Ji-hyung, président de la commission du débat public des réacteurs nucléaires Shin Kori 5 et 6

SEOUL, 03 août (Yonhap) -- La commission destinée à encadrer le débat public sur la suspension des travaux de construction des réacteurs nucléaires Shin Kori 5 et 6 a annoncé ce jeudi qu'elle jouerait un rôle d'organe consultatif, en proposant une recommandation, plutôt que celui de décideur final sur la poursuite ou l'annulation du projet.

Dans le cadre des efforts destinés à réduire la dépendance de la Corée du Sud vis-à-vis de l'énergie nucléaire, le gouvernement Moon Jae-in a proposé d'annuler le projet de construction des réacteurs nucléaires Shin Kori 5 et 6 à Ulsan, à 414 km au sud-est de Séoul.

Le gouvernement a créé une commission en charge de recueillir les opinions du peuple sur la proposition et a suspendu provisoirement la construction des réacteurs jusqu'à ce qu'une décision définitive soit prise. Les réacteurs, dont les travaux de construction ont débuté l'année dernière, ont été construits à 28% avant leur suspension le mois dernier.

Cela dit, une confusion s'est installée quant au rôle exact de la commission, incluant la question de savoir qui aura le dernier mot sur le sort des réacteurs. Des officiels de la commission ont indiqué qu'ils formuleraient seulement une recommandation et que le gouvernement prendrait la décision finale alors que le gouvernement a déclaré que la commission déciderait de la poursuite ou non du projet.

La commission a tranché aujourd'hui sur son rôle. «Nous avons clairement confirmé que la commission n'est pas une organisation qui décidera d'arrêter ou non la construction des réacteurs Shin Kori 5 et 6 mais un organe consultatif qui transmettra le résultat de l'opinion publique au gouvernement sous forme d'une recommandation», a déclaré la commission à l'issue de sa troisième réunion ce matin.

Elle projette de mener une enquête d'opinion auprès d'environ 20.000 personnes et d’en sélectionner 500 pour former un jury qui recevra des informations détaillées sur la question et participera aux débats et auditions.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page