Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nouveau ministre japonais des AE soutient l'accord sur les «femmes de réconfort»

Actualités 03.08.2017 à 21h24

SEOUL, 03 août (Yonhap) -- Le nouveau ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono a déclaré ce jeudi que l'accord signé avec la Corée du Sud destiné à régler le différend bilatéral sur l'esclavage sexuel pratiqué par l'armée impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale doit être respecté, selon l'agence de presse japonaise Kyodo.

Le nouveau ministre japonais a dit que l'accord doit être mis en œuvre de façon continue, selon Kyodo.

L'accord a été signé entre la précédente administration sud-coréenne et le gouvernement japonais. En vertu de ce dernier, le gouvernement japonais a présenté ses excuses et a versé un milliard de yen (9 millions de dollars) à une fondation sud-coréenne venant en aide aux victimes.

L'actuelle administration Moon Jae-in a indiqué que la majorité des Sud-Coréens n'acceptent pas «émotionnellement» l'accord, mettant son avenir en suspens.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page