Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul, Washington et Tokyo d’accord pour des «pressions maximales» sur le Nord

Actualités 04.08.2017 à 08h30
Chung Eui-yong, H.R. McMaster et Shotaro Yachi

SEOUL, 04 août (Yonhap) -- Les chefs de la sécurité nationale de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon sont convenus jeudi d’exercer des «pressions maximales» sur la Corée du Nord afin de mettre un terme à ses provocations balistiques et nucléaires, a rapporté Cheong Wa Dae.

Chung Eui-yong, à la tête du Bureau de la sécurité nationale du palais présidentiel, a eu hier soir une visioconférence avec ses homologues américain, H.R. McMaster, et japonais, Shotaro Yachi, pour se coordonner face aux menaces croissantes de Pyongyang, a-t-il été précisé.

Durant leurs discussions qui ont duré 70 minutes à partir de 21h (heure de Séoul), ils ont souligné le grand défi et la grave menace que les lancements de missiles du Nord représentent pour la paix et la stabilité de la région et du monde.

«(Les officiels) sont tombés d’accord pour des pressions maximales en vue d’empêcher d’autres provocations de la Corée du Nord à travers des mesures comme les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU», a révélé le bureau dans un communiqué de presse.

Ce dernier a insisté sur la volonté des trois pays à faire pression et imposer des sanctions en dépit de l’ouverture de Séoul et Washington pour dialoguer avec le régime nord-coréen. Le mois dernier, le Nord a testé deux missiles balistiques de portée intercontinentale.

«Ils ont réaffirmé que des pourparlers avec la Corée du Nord sont possibles si les conditions sont réunies et que, pour convaincre la Corée du Nord de reprendre des pourparlers, il est nécessaire de conserver les efforts pour des sanctions et pressions cohérentes de la communauté internationale, avec la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon au centre», a poursuivi le bureau.

Chung a fait valoir que l’objectif ultime des sanctions et pressions maximales était de faire revenir Pyongyang à la table des négociations. Cheong Wa Dae a ajouté que les trois parties se sont engagées à maintenir leur coordination étroite pour résoudre le dossier nord-coréen.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page