Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang avance un chiffre sur les réfugiées nord-coréennes rentrées au pays

Actualités 04.08.2017 à 14h47
Pyongyang avance un chiffre sur les réfugiées nord-coréennes rentrées au pays - 1

SEOUL, 04 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a fait ce vendredi une annonce plutôt rare en dévoilant le nombre de femmes qui se seraient échappées du pays avant d’y retourner, tout en assurant qu’aucune d’entre elles n’a fait l’objet de sanction.

Le chiffre a été donné dans un rapport envoyé au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes des Nations unies. Selon le régime communiste, «les femmes nord-coréennes qui sont rentrées au Nord après avoir voyagé à l’étranger sans autorisation» ont été au nombre de 6.473 pour la période 2005-2016.

Le rapport a ajouté que la majorité de ces femmes ont franchi illégalement la frontière avec la Chine car elles connaissaient des difficultés financières ou ont été victimes de trafic humain. «C’est pourquoi, elles n’ont pas été sujettes à des sanctions judiciaires. Elles vivent aujourd’hui une vie normale grâce aux politiques complètes et bienveillantes de l’Etat», a poursuivi le rapport.

Il a été précisé que 33 femmes ont été condamnées pour des crimes graves, comme trafic de drogue et tentative de meurtre, lors de leur séjour illégal à l’étranger durant cette période.

Mais, pour bon nombre d’experts, ces affirmations sont fausses comme le gouvernement nord-coréen est connu pour ses violations des droits humains. Le Nord ne tolère en aucun cas le dissentiment et plusieurs milliers de personnes sont actuellement détenues dans des camps de prisonniers politiques.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page