Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une statue va être érigée pour commémorer les victimes du travail forcé

Actualités 04.08.2017 à 18h27

INCHEON, 04 août (Yonhap) -- Une association sud-coréenne a indiqué ce vendredi qu'elle va ériger une statue dans un parc de la ville d'Incheon pour commémorer les victimes coréennes du travail forcé pendant la période coloniale japonaise.

La statue sera installée la semaine prochaine dans un parc faisant face à ce qui était un arsenal de l'armée impériale japonaise. Elle sera érigée à côté d'une statue de petite fille représentant les victimes de l'esclavage sexuel pratiqué par l'armée japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Œuvre du sculpteur Cho Won-suk, l' «Intuition de la libération» fait 4 mètres de large et 3 mètres de haut. Elle représente deux travailleurs, un père et sa fille, pendant la période coloniale (1910-1945). L’œuvre a été financée grâce à 100 millions de wons (89.000 dollars) de dons publics.

La sculpture a pour modèle Ji Young-rye, qui avait été contraint au travail dans une usine militaire, selon l'association.

L'installation de statues similaires près de missions diplomatiques japonaises est prévue, ont fait savoir des activistes sud-coréens, ce qui ne manquera pas d'irriter Tokyo.

L' «Intuition de la libération» de Cho Won-suk.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page