Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Séoul et Washington tiennent une réunion bilatérale à Manille pour discuter du dossier nord-coréen

Actualités 06.08.2017 à 17h45
La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson échangent une poignée de main à Manille

MANILLE, 06 août (Yonhap) -- La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson ont tenu une réunion bilatérale à Manille, capitale des Philippines, en marge des rencontres ministérielles organisées par l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ARF).

Kang et Tillerson ont dit que l'adoption au Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) d'une nouvelle résolution contre le Nord est «un très bon résultat.»

Kang, en particulier, a exprimé sa gratitude pour les «consultations complètes» qu'ont tenues les Etats-Unis avec le gouvernement sud-coréen dans le processus d'adoption de la nouvelle résolution. «C'est un très très bon résultat et merci et félicitations», a déclaré Kang à Tillerson.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une nouvelle résolution contre le Nord en réponse à ses tirs récents de missiles intercontinaux. Les sanctions de la résolution 2371 visent à réduire d'un tiers le revenu annuel de 3 milliards de dollars provenant des exportations nord-coréennes. Elles incluent une interdiction de toutes les exportations de charbon, de fer, de minerai de fer, de plomb, minerai de plomb et de fruits de mer.

La résolution appelle également à geler le nombre de travailleurs nord-coréens à l'étranger et limiter la création d'entreprises communes avec la Corée du Nord et les investissements dans les entreprises communes existantes. De plus, neuf individus nord-coréens et quatre sociétés nord-coréennes ont été placés sous le coup d’une interdiction de voyager et ont vu geler leurs avoirs.

Après avoir tenu le dialogue qui a duré moins d'une demie heure, Kang a déclaré à des journalistes qu'elle a expliqué aux Etats-Unis les efforts du gouvernement sud-coréen pour tenir des réunions intercoréennes visant à calmer les tensions et organiser des réunions de familles séparées.

Un officiel du ministère des Affaires étrangères a déclaré à des journalistes que Tillerson a exprimé sa «compréhension» à ce sujet et souligné l'importance de la coopération étroite et continue entre les deux pays.

Tillerson a mis l'accent sur l'importance de «respecter» les contenus de la dernière résolution et a ajouté que la volonté de la Chine de l'appliquer est important pour son succès.

Le secrétaire d'Etat américain a également fait savoir que ce qui est important pour le Nord est d'arrêter ses provocations, non de publier des déclarations politiques.

Les deux côtés sont aussi convenus de commencer des négociations «le plus tôt possible» au sujet de la révision de leurs directives sur les missiles et promis de continuer à coopérer sur ce sujet, selon l'officiel.

En vertu de l'accord signé avec les Etats-Unis en 2012, la Corée du Sud ne peut développer de missiles balistiques d'une portée de plus de 800 kilomètres et d'une capacité de charge utile dépassant les 500 kilogrammes.

Les deux pays envisagent actuellement de doubler la charge utile maximale de l'ogive à 1 tonne ou plus.

A propos des rumeurs selon lequelles le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho aurait dit qu'il ne projette pas de la rencontrer en marge des réunions de l'Asean, Kang pense qu'il y aura une chance de «rencontre naturelle». «Pourriez-vous demander à la délégation nord-coréenne pourquoi elle ne souhaite pas me rencontrer ?», a-t-elle indiqué.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page