Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul dénonce la nouvelle revendication japonaise sur Dokdo

Actualités 08.08.2017 à 11h47

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Le gouvernement sud-coréen a protesté ce mardi avec force contre la nouvelle revendication du Japon sur les îlots de Dokdo, situés en mer de l’Est, dans son nouveau livre blanc sur la défense.

«Le gouvernement proteste avec force contre la revendication territoriale illégitime du Japon sur Dokdo dans son livre blanc sur la défense et appelle à un retrait immédiat», a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Le ministère de la Défense a convoqué l’attaché militaire de l’ambassade du Japon en Corée du Sud, Kyosuke Tsushima, pour lui transmettre une protestation officielle comme le rapport de cette année a été approuvé à un conseil des ministres au Japon.

Il a souligné que l’armée sud-coréenne répondrait de manière résolue à toute tentative visant à porter atteinte au droit de contrôle des îlots de Dokdo appartenant à la Corée du Sud «historiquement, géographiquement et selon le droit international».

«Le gouvernement japonais doit immédiatement cesser cette revendication injustifiée et regarder en face l’histoire», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

Il a exhorté Tokyo à déployer des efforts pour un partenariat orienté vers le futur et mature entre les deux pays.

La revendication territoriale du Japon sur les îlots est un vestige de son passé impérialiste. Depuis 2005, le Japon inclut cette prétention dans son livre blanc résumant les grandes lignes de sa politique de défense.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page