Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une attaque nord-coréenne sur Guam est peu probable, selon le ministre de la Défense

Actualités 14.08.2017 à 17h39

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Il est peu probable que la Corée du Nord mette à exécution ses menaces de tirer des missiles près du territoire américain de Guam, a affirmé ce lundi le ministre de la Défense Song Young-moo.

Le ministre a estimé cette possibilité comme étant «extrêmement faible» et qu’une attaque n'aurait lieu qu'en cas de scénario «extrême». Song a toutefois précisé que la Corée du Nord est techniquement capable d'atteindre l'île américaine.

La Corée du Nord a menacé la semaine dernière de tirer 4 missiles balistiques de portée intermédiaire Hwasong-12 dans les eaux baignant l'île du Pacifique. Le président américain Donald Trump a menacé en retour d’entreprendre une action militaire contre Pyongyang.

Song a dit qu'il est difficile de savoir si le régime nord-coréen maîtrise la technologie de rentrée atmosphérique des missiles balistiques. L'armée sud-coréenne ne pense pas que le pays soit parvenu à miniaturiser une ogive nucléaire.

Une attaque nord-coréenne sur Guam est peu probable, selon le ministre de la Défense - 1

Le ministère de la Défense a indiqué plus tôt dans la journée qu'il est prêt à répondre en cas d'attaque du Nord sur Guam. Séoul et Washington sont prêts à «démontrer leur volonté et les capacités de l'alliance Corée du Sud - États-Unis, qui seront appliquées si nécessaire.»

La menace de la Corée du Nord contre Guam vient en réponse au dernier train de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies, selon le ministère. Pyongyang pourrait effectuer de nouvelles provocations après les prochains exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les États-Unis, a ajouté le ministère.

Le gouvernement veut négocier rapidement avec les États-Unis une augmentation de la portée de ses missiles et déployer promptement 4 lanceurs additionnels du système de défense antimissile américain THAAD. «Nous travaillons d'arrache-pied pour que le déploiement se fasse aussi vite que possible», a déclaré Song.

Le ministère de la Défense a communiqué au président Moon Jae-in les résultats d'une enquête gouvernementale sur les radiations électromagnétiques et le niveau sonore de la batterie THAAD située dans le village de Seongju. Les niveaux de radiation et de bruit sont tous inférieurs aux limites légales, selon les résultats. «Le président nous a dit que nous devons prendre les mesures nécessaires le plus vite possible (pour contrer les menaces de la Corée du Nord)», a ajouté Song.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page