Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Entretien téléphonique entre hauts diplomates sud-coréen et américain sur l'alliance et le Nord

Actualités 16.08.2017 à 14h58

SEOUL, 16 août (Yonhap) -- Des hauts diplomates sud-coréen et américain ont discuté ce mercredi par téléphone des relations bilatérales et de la coordination politique pour faire face aux capacités nucléaire et balistique grandissantes de la Corée du Nord, a fait savoir ce mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Lim Sung-nam s’est entretenu avec son homologue américain John Sullivan hier soir, selon le ministère. Il s’agissait de leurs premières discussions depuis l’entrée en fonction de ce dernier en mai dernier.

Les deux hommes ont réaffirmé que l’alliance solide comme un roc entre les deux pays était une condition préalable pour empêcher les provocations nord-coréennes et résoudre la question nucléaire.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Lim Sung-nam (Photo d'archives Yonhap)

Lim a notamment estimé que les Etats-Unis ont envoyé un message «résolu et équilibré» à propos des questions liées à la péninsule coréenne alors que Sullivan a souligné que la position de Washington consistait à explorer tous les moyens diplomatiques et économiques pour résoudre «pacifiquement» le problème nucléaire, a indiqué le ministère.

Leur entretien téléphonique a eu lieu sur fond de tensions élevées suites aux échanges de menaces virulentes entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

Lim et Sullivan se sont également mis d’accord pour renforcer la préparation militaire conjointe à travers une révision des directives liées aux missiles de sorte à doubler le poids des ogives des missiles sud-coréens.

En 2012, les alliés ont révisé leurs directives sur les missiles balistiques en étendant la portée maximale des missiles sud-coréens de 300 à 800 km sur fond d’amélioration de la capacité balistique du Nord. En vertu de l’accord, Séoul peut actuellement équiper ses missiles d’une tête pouvant peser jusqu’à 500 kg.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et son homologue américain Rex Tillerson sont convenus plus tôt ce mois-ci d’entamer les négociations en vue de réviser les directives sur la capacité balistique de Séoul «le plus tôt possible» lors de leur rencontre à Manille en marge du Forum régional de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ARF).

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page