Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul promet des mesures pour stabiliser le marché financier

Actualités 16.08.2017 à 15h50
Le gouverneur de la BOK Lee Ju-yeol (à gauche) et le vice-Premier ministre de l'Economie et le ministre de la Stratégie et des Finances Kim Dong-yeon

SEOUL, 16 août (Yonhap) -- Le vice-Premier ministre de l'Economie et le ministre de la Stratégie et des Finances Kim Dong-yeon et le gouverneur de la Banque de Corée Lee Ju-yeol se sont engagés ce mercredi à prendre des mesures fermes pour stabiliser le marché financier dans un contexte de tensions persistantes entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

«Le gouvernement et la Banque de Corée projettent des efforts agressifs pour stabiliser le marché financier en surveillant étroitement les marchés financiers local et étrangers», a déclaré Lee lors d'une rencontre avec Kim au siège de la banque centrale à Séoul.

Kim a également dit que le gouvernement déploiera de vastes efforts pour stabiliser le marché financier en cas de nécessité. Mais, les deux côtés ont refusé de donner des détails sur les éventuelles contre-mesures de la Corée du Sud. Lee a indiqué que le pays n'est pas dans une situation où des mesures doivent être prises pour réduire la volatilité sur le marché financier.

Les tensions sont montées sur la péninsule coréenne alors que la Corée du Nord et les Etats-Unis ont échangé des rhétoriques belliqueuses après que les Nations unies (ONU) ont resserré les sanctions contre Pyongyang pour ses deux tirs de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) du mois dernier.

Kim et Lee ont répété leur position selon laquelle le gouvernement et la banque centrale utiliseront un «policy mix», une combinaison de politiques budgétaire et monétaire, pour encourager la reprise économique et la stabilité financière, selon la BOK.

Les deux côtés ont également partagé la même opinion selon laquelle la politique monétaire est un sujet qui doit être décidée de façon indépendante par la banque centrale, une critique à peine voilée contre un officiel présidentiel qui a dit que le faible taux d'intérêt est à l’origine de l'augmentation de la dette des ménages et de la spéculation immobilière.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page