Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L’USFK modernise ses batteries antimissiles Patriot

Actualités 16.08.2017 à 16h34

SEOUL, 16 août (Yonhap) -- Dans un contexte où les tensions militaires sur la péninsule coréenne remontent, les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) ont achevé la modernisation de leurs batteries antimissiles balistiques Patriot.

L’armée de terre américaine a confirmé la modernisation et la tenue d’exercices des soldats en charge de la gestion de ces systèmes de missiles sol-air à moyenne portée. Il s’agit d’une modernisation et les exercices ont duré huit mois impliquant les bataillons des batteries Patriot rattachés à la 35e brigade antiaérienne avec le soutien de la société de fabrication Raytheon.

PAC-3

Dans cette brigade antiaérienne, il y a deux bataillons, le 2e bataillon du 1er régiment antiaérien et le 6e bataillon du 52e régiment antiaérien. Ces deux bataillons disposent de 12 batteries Patriot et chaque batterie compte 4 missiles PAC-2 et 16 missiles PAC-3. Ces batteries sont dispersées dans tout le pays, plus particulièrement à Osan, Suwon, Gunsan et Gwangju.

Pour l’instant, il n’a pas été confirmé que cette modernisation signifie un changement de type de missiles Patriot PAC-3 vers des PAC-3 MSE (Missile Segment Enhancement), une version plus avancée. L’ancien secrétaire de l’Armée des Etats-Unis, Eric Fanning, avait évoqué en septembre 2016 à Yonhap, lors d’une visite en Corée du Sud, l’éventualité d’un déploiement de PAC-3 MSE.

L’armée de terre américaine a affirmé d’ailleurs que la modernisation remplacera des batteries concernées pour qu’elles soient prêtes à se battre à n’importe quel moment (Fight Tonight) dans la zone d’opération de la Corée. L’armée américaine a également projeté de changer le système antimissile de courte portée (8 km) AN/TWQ-1, Avenger, par une nouvelle version.

La nouvelle série PAC-3 MSE a été testée avec succès en juillet 2016 par Lockheed Martin alors que son déploiement est prévu à partir de 2018. Ce missile dispose d’une roquette à double impulsion, d’ailes de contrôle ainsi que d’un système de soutien. Son altitude d’interception (60-80 km) est deux fois plus importante que celle du PAC-3.

Lancement

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page