Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Moon : «Je reconfirme qu’il n’y aura pas de guerre»

Actualités 17.08.2017 à 15h30
(2e LD) Moon : «Je reconfirme qu’il n’y aura pas de guerre» - 1

SEOUL, 17 août (Yonhap) -- Au 100e jour de son mandat, le président Moon Jae-in, a donné ce jeudi une conférence de presse à la Maison-Bleue et a répondu à une question concernant la diplomatie et la sécurité en confirmant qu’«il n’y aura pas de guerre de Corée».

«Notre peuple a construit cette nation depuis la crise de la guerre de Corée (1950-1953) en union totale, alors il ne sera pas possible de perdre tout avec une guerre encore une fois», «malgré les sanctions et les pressions de sévérité contre la Corée du Nord, il faut une solution pacifique et c'est un consentement de la communauté internationale», «sur ce point précis, la position du président américain (Donald) Trump n’est pas différente», a-t-il dit.

«Des sanctions bloquant un tiers des exportations de la Corée du Nord ont été adoptées (aux Nations unies) à l’unanimité avec le soutien de la Russie et de la Chine», «c’est pour empêcher une guerre», «personne ne décide d’une action militaire sur la péninsule coréenne sans l’accord de la Corée du Sud», a-t-il souligné.

«Le président américain Trump a même promis qu’il consultera pour un accord de la Corée du Sud avant de prendre n’importe quelle option. C’est un consentement solide entre la Corée du Sud et les Etats-Unis», «c’est la raison pour laquelle il n’y aura pas de guerre», a indiqué le président Moon.

(2e LD) Moon : «Je reconfirme qu’il n’y aura pas de guerre» - 2

A une question sur la «ligne rouge» à ne pas dépasser, formulation employée depuis le tir d’essai de missile balistique de portée intercontinentale (ICBM) de la Corée du Nord, le président Moon a répondu que «je crois que la ligne rouge (à ne pas franchir) serait l’armement nucléaire de la tête de l’ICBM. Mais, je pense que la Corée du Nord se rapproche dans ce sens.»

«Il faut qu’on empêche une autre provocation de la Corée du Nord à ce moment précis. C’est pour ça que le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté des sanctions contre le Nord à l’unanimité. Si la Corée du Nord reprend ses provocations, elle aura plus de sanctions sévères et ne pourra plus résister. J’avertis sincèrement la Corée du Nord de ne pas faire de provocation plus dangereuse», a indiqué Moon.

Pour ce qui est de la position des Etats-Unis, surtout du président américain Donald Trump, liée aux provocations nord-coréennes, le président Moon a indiqué que «les pressions et sanctions sont exécutées contre le Nord à travers les résolutions onusiennes dans le but de le faire revenir à la table du dialogue, c’est la même position que partagent la Corée du Sud et les Etats-Unis».

«Le président américain Donald Trump souhaite montrer une volonté ferme afin de donner des pressions sur le Nord. Mais je ne vois pas que cela se fait avec l’intention de mener une action militaire. Je vous promets que de ce côté-là, la communication entre la Corée du Sud et les Etats-Unis est suffisante», a-t-il assuré.

Concernant la question de l’esclavage sexuel commis par l’armée impériale du Japon, le président Moon a clarifié que «c’est une question qui n’a pas été traitée lors de la signature de l’accord de 1965 entre la Corée du Sud et le Japon. La question de l’esclavage sexuel est apparue bien après cet accord. Même à propos de la question du travail forcé, l’accord ne pourra pas empêcher l’exercice des droits des individus».

(2e LD) Moon : «Je reconfirme qu’il n’y aura pas de guerre» - 3

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page